Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le mariage chrétien (6) - Défis - Maternité et paternité

La maternité et la paternité

 

La maternité et la paternité constituent un grand défi pour les époux car chaque enfant est unique et ne vient pas au monde avec le manuel d’instructions. Les besoins des enfants varieront en fonction de leur tempérament et de leurs aptitudes ce qui requiert une grande capacité d’adaptation de la part des parents.

 

Créés à l’image de Dieu, la femme et l’homme trouvent dans le Père des cieux le modèle vers lequel tendre dans leur relation à leurs enfants. Outre l’amour indéfectible qui doit imprégner toutes les décisions et les actions des parents, on notera le très grand respect de Dieu pour la liberté de ses enfants, le droit à l’erreur et le pardon qui lui est conséquent dont ils peuvent bénéficier en tout temps. De même, les parents doivent-ils éduquer leurs enfants afin de les aider à conquérir leur autonomie et les laisser jouir d’une liberté toujours plus grande au fur et à mesure que les enfants démontrent qu’ils sont capables d’assumer les responsabilités qui accompagnent cet accroissement de liberté. Pour ce faire, les parents aideront leurs enfants à se former une conscience droite en leur inculquant le sens de l’éthique et en ouvrant leur cœur à Dieu et à son plan d’amour. Dans la mesure de la capacité des enfants à comprendre, les parents leur expliqueront les raisons des décisions et des actions les concernant et, plus tard, garderont toujours ouverte la porte du dialogue. Par-dessus tout, les parents proposeront le modèle de leur conduite car les paroles, si belles soient-elles, demeurent du vent si elles ne sont pas appuyées par des gestes concrets qui démontrent que l’on croit en ce que la bouche confesse.

 

Un défi des parents consiste à garder une saine distance par rapport à leurs enfants, à respecter leur altérité à savoir qu’ils constituent des personnes distinctes de celles qui leur ont donné l’existence et conséquemment éviter d’entrer dans une relation fusionnelle avec ceux-ci. Dans la même veine du respect de l’altérité des enfants, les parents éviteront de se glorifier des succès de leurs enfants et, inversement, de se sentir personnellement diminués ou dévastés par les échecs de ceux-ci. Toujours dans l’esprit de la nature distincte des enfants et de leur inviolable liberté, car voulue de Dieu, les parents se reconnaîtront une juste responsabilité dans l’éducation de leurs enfants à savoir une obligation de moyens plutôt que de fin. Les parents doivent prendre les moyens que leur conscience leur propose afin de faire de leurs enfants des proches de Dieu dans la vie spirituelle, des citoyens responsables dans la vie civile, des personnes heureuses dans la vie et finalement de tirer le maximum des talents qui sont leurs. Leur responsabilité se limite là. Ce que les enfants, dans leur liberté, feront de l’éducation dont ils ont bénéficié ou des moyens mis à leur disposition pour se réaliser ne concerne qu’eux seuls. Ainsi, peut-on parfois voir de bonnes et de moins bonnes personnes issues d’une même famille, avec un bagage génétique similaire, exposées à la même éducation et s’étant vues offrir les mêmes possibilités. On peut difficilement imputer la responsabilité des résultats aux parents d’autant plus que l’environnement externe joue aussi un rôle important sur ceux-ci. Parfois, il peut suffire d’une rencontre pour remettre sur le droit chemin celui qui s’était égaré ou, inversement, pour détourner de la voie droite celui qui s’y était pourtant engagé. L’un des plus beaux cadeaux que le parent chrétien puisse faire à ses enfants est de prier pour eux à l’image de Monique pour son fils Augustin d’Hippone.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article