Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Fête de saint Jean, apôtre et évangéliste

 

 

Fête de saint Jean, apôtre et évangéliste

 

Bien-aimés, ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ. Et nous écrivons cela, afin que notre joie soit parfaite.

 

Première lettre de Jean 1, 1-4

 

La fête de saint Jean apôtre et évangéliste revêt pour moi un caractère spécial puisque mon amour de la parole de Dieu remonte à un travail de sciences religieuses où j’avais à recenser toutes les fois où Jean mentionnait le mot amour dans son évangile. C’est là que j’ai commencé à réaliser que la perception que l’on m’avait communiquée de Dieu ou, à tout le moins, ce que j’en avais compris, était fausse. Ce Dieu qu’on m’avait présenté comme un Juge implacable était en fait un Père, qui plus est un Père miséricordieux, qu’Il était Amour. Au fil des ans, j’ai appris à le connaître toujours plus par sa Parole consignée par écrit dans les textes sacrés. La Parole et les événements m’ont appris que j’étais un enfant, un enfant de Dieu qui devait tout attendre de son Père céleste, y incluant le salut éternel, mon salut et celui de ceux que je côtoie, qui n’est pas une récompense pour bonne conduite mais un cadeau uniquement attribuable à l’infinie miséricorde de ce Père, le père de l’enfant prodigue. Cette miséricorde je l’ai encore vue en action la semaine dernière quand, dans mon travail, malgré tous mes efforts et ma bonne volonté mon action a eu des résultats indésirables pour les opérations de mon employeur. Ce dernier, qui était en droit de me blâmer, a consacré toutes les ressources nécessaires pour circoncire les dégâts et me sortir du pétrin (et l’entreprise avec !). La parabole qui m’est venu en tête est celle du débiteur implacable et j’ai instinctivement compris que j’étais appelé à me montrer davantage miséricordieux envers les autres, moi qui ai tellement déjà reçu !

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de découvrir chaque jour davantage qui est Dieu, qu’Il est Amour, notamment par sa Parole. Je médite ces paroles : « C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice » (Mt 9,13), « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde »  (Mt 5, 7) et je règle mon agir en conséquence.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rott 27/12/2014 14:58

Bonjour navyroc et bonne année,

Je souscris volontiers à l'approche de Dieu que vous faites. François Varillon disait déjà que tous les attributs de Dieu (quels qu’ils soient : puissance, sagesse, beauté, etc. ) ne sont QUE les attributs de son AMOUR.

Rott