Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Rendre témoignage à la Lumière

 

 

Rendre témoignage à la Lumière

 

Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage. Voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. » Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. - Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n'est pas moi. »Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n'es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l'eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c'est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. » Tout cela s'est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l'endroit où Jean baptisait. .   

 

Jean 1,6-8.19-28


Rendre témoignage à la Lumière est la mission de tout croyant. Comment Lui rendons-nous témoignage ? D’abord par notre vie, en redistribuant autour de nous l’amour dont nous nous sentons investis par Celui qui nous a aimés le premier (1 Jn 4, 19). Ensuite en reconnaissant nos limites, qu’il n’y a qu’un seul Seigneur par qui nous sommes (1 Co 8, 6) sauvés. Nous ne pouvons sauver personne, pas même nous-mêmes ! « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur » La voix n’est rien par elle-même, qu’une onde d’une durée limitée transmettant le message de celui de qui elle provient. Le croyant crie à travers le désert, non pas un lieu inhabité mais dans un monde tout aussi hostile car en manque d’amour. Ce cri a pour but de faire connaître la Présence au milieu de nous de celui que vous ne connaissons pas ou mal : l’Amour, ce Dieu qui peut transformer le monde, pour peu qu’un nombre grandissant consente à laisser passer sa Lumière à travers lui. Mieux encore, non seulement le changer mais aussi le sauver!

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je réalise ma vocation de messager de l’Amour, en paroles, certes, mais surtout en actes, les actes constituant les paroles les plus convaincantes. Je reconnais que la fécondité de la parole que je suis ne dépend pas de moi mais du Créateur à qui je dois l’existence et de son Esprit dont la présence est tout aussi essentielle à la vie spirituelle que ne l’est l’eau à la vie sur la planète terre.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article