Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Grâce à la foi

 

 

Grâce à la foi

 

Frères, la foi est une façon de posséder ce que l’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas. Et quand l’Écriture rend témoignage aux anciens, c’est à cause de leur foi.

 

Grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait.

 

Grâce à la foi, il vint séjourner en immigré dans la Terre promise, comme en terre étrangère ; il vivait sous la tente, ainsi qu’Isaac et Jacob, héritiers de la même promesse,

car il attendait la ville qui aurait de vraies fondations, la ville dont Dieu lui-même est le bâtisseur et l’architecte.

 

Grâce à la foi, Sara, elle aussi, malgré son âge, fut rendue capable d’être à l’origine d’une descendance parce qu’elle pensait que Dieu est fidèle à ses promesses. C’est pourquoi, d’un seul homme, déjà marqué par la mort, a pu naître une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, une multitude innombrable.

 

C’est dans la foi, sans avoir connu la réalisation des promesses, qu’ils sont tous morts ; mais ils l’avaient vue et saluée de loin, affirmant que, sur la terre, ils étaient des étrangers et des voyageurs. Or, parler ainsi, c’est montrer clairement qu’on est à la recherche d’une patrie. S’ils avaient songé à celle qu’ils avaient quittée, ils auraient eu la possibilité d’y revenir. En fait, ils aspiraient à une patrie meilleure, celle des cieux. Aussi Dieu n’a pas honte d’être appelé leur Dieu, puisqu’il leur a préparé une ville.

 

Grâce à la foi, quand il fut soumis à l’épreuve, Abraham offrit Isaac en sacrifice. Et il offrait le fils unique, alors qu’il avait reçu les promesses et entendu cette parole : C’est par Isaac qu’une descendance portera ton nom. Il pensait en effet que Dieu est capable même de ressusciter les morts ; c’est pourquoi son fils lui fut rendu : il y a là une préfiguration.

 

Lettre aux Hébreux 11,1-2.8-19.

 

La foi rend possible la relation entre l’homme et Dieu. Elle constitue le point de départ incontournable de cette relation. Plus notre foi grandit, plus nous nous rapprochons de Dieu, plus nous mettons notre confiance en Lui et moins en nous-mêmes. Laissant de plus en plus Dieu agir à travers nous, nous devenons les instruments d’actions qui outrepassent les limites de nos capacités propres. Nous devons toutefois prendre garde sur cette route à l’orgueil, ennemi juré de la foi, qui nous incite à croire que nous avons un « mérite » quelconque alors que nous ne sommes que des instruments entre les mains du divin Artisan, des outils qui, à la différence de leur contrepartie dans le monde matériel, doivent accorder leur consentement afin que l’Artisan puisse procéder et les utiliser à la réalisation de son plan d’amour pour l’humanité.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je demande le don de la foi ou d’augmenter en moi ce don. Je répète à la suite du père dont le fils avait un esprit muet : « Seigneur, je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » (Mc 9, 24).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article