Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Conversion de Paul

 

 

Conversion de Paul

 

En ces jours-là, Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur. Il alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes qui suivaient le Chemin du Seigneur, il les amène enchaînés à Jérusalem. Comme il était en route et approchait de Damas, soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté. Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? » Il demanda : « Qui es-tu, Seigneur ? » La voix répondit : « Je suis Jésus, celui que tu persécutes. Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire. » Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur : ils entendaient la voix, mais ils ne voyaient personne. Saul se releva de terre et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. Ils le prirent par la main pour le faire entrer à Damas. Pendant trois jours, il fut privé de la vue et il resta sans manger ni boire. Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Dans une vision, le Seigneur lui dit : « Ananie ! » Il répondit : « Me voici, Seigneur. » Le Seigneur reprit : « Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude : tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul. Il est en prière, et il a eu cette vision : un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue. » Ananie répondit : « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem. Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. » Mais le Seigneur lui dit : « Va ! Car cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations, des rois et des fils d’Israël. Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. » Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint. » Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva, puis il fut baptisé. Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours à Damas avec les disciples et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.

 

Actes des Apôtres 9,1-20.

 

 

 Tout juste auparavant, le livre des Actes des Apôtres nous décrit la conversion de l’eunuque de la reine Candace réalisée avec le concours de Philippe. Nous y voyons comment l’Esprit Saint conduit imperceptiblement l’un et l’autre en vue du résultat qu’Il espère. Ici encore, en dépit qu’Il se soit manifesté de façon extraordinaire à Saul, Dieu requiert l’intervention d’un autre homme, Ananie, pour « achever le travail » de conversion de celui-ci. Là encore, le Seigneur manifeste son intention à Ananie de façon exceptionnelle, par voie de songe, compte tenu du scepticisme humain face à l’improbabilité d’un tel retournement. « Pour les hommes c'est impossible, mais pour Dieu tout est possible » (Mt 19, 26).

 

Comment la conversion de Saul a-t-elle été rendue possible ? Comme Dieu a eu recours à un homme pour parachever son œuvre, nous pouvons logiquement penser qu’il a également requis le concours humain  pour la « préparation » de cette conversion. Je dirais même qu’il s’agit ici de l’illustration éclatante des effets de la recommandation faite par Jésus : « Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs » (Mt 5, 44). N’a-t-on pas entendu Étienne, peu de temps auparavant, juste avant de rendre l’âme, reprendre les paroles de Jésus sur la croix : « Seigneur, ne leur impute pas ce péché » (Ac 7, 60) et intercéder pour ceux qui le lapidaient, groupe auquel appartenait Saul bien qu’il semble qu’il n’ait pas lui-même lancé de pierres. « Saul, lui, approuvait ce meurtre » (Ac 8, 1). La prière d’Étienne et possiblement celle d’autres chrétiens de la première heure a été entendue et a en quelque sorte pavé la voie au miracle de la conversion de Paul.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prie pour la conversion de ceux qui sont loin de Dieu, notamment ceux qui, erronément, tout comme Saul, pensent tuer en son nom alors qu’ils Le persécutent par personnes interposées. Les résultats peuvent se faire attendre mais je ne dois pas me décourager. Je me rappellerai toujours de cet événement de ma jeunesse d’une mère, amie de mes parents, qui déplorait que ses prières n’avaient aucun effet sur son fils qui se tenait loin de Dieu. Après la mort tragique de ce dernier dans un accident automobile, nous avons appris du prêtre de la paroisse que ce fils prodigue était passé le voir pour se confesser quelques heures avant que ne survienne l’irréparable. Nous ne pouvions qu’espérer que le Christ qui a promis la vie éternelle au larron qui était crucifié à ses côtés ait fait de même pour ce fils…

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article