Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

N'est-il pas le fils du charpentier ?

 

 

N’est-il pas le fils du charpentier ?

 

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. » Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi.

 

Matthieu 13, 54-58

 

 

Dieu, dans sa délicatesse et le respect de notre liberté, s’adresse à nous, se livre à nous sous d’humbles apparences : en entrant de façon tangible dans le monde comme fils de charpentier, en nous montrant sur la croix qu’Il est Amour et que l’amour véritable est le don sans limite de soi, en continuant en se donner à nous sous les apparences du pain eucharistique, en nous parlant par l’intermédiaire de frères et sœurs qui partagent notre condition humaine avec toutes ses faiblesses ou par des concours de circonstances providentiels où celui qui n’a pas la foi ne verra qu’un heureux hasard…

 

Si nous voulons voir Dieu, nous devons élargir notre vision, dépasser les apparences et nos préjugés. Face à une personne dans le besoin, le croyant voit Dieu qui lui quémande son amour. Le croyant s’émerveille des dons que Dieu, dans sa prodigalité, a gratifié ses frères et sœurs plutôt que de les jalouser et / ou chercher à en diminuer la valeur.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

                     

Je m’efforce de discerner l’action de Dieu à travers les personnes et les événements et je Lui rends grâce de ce qu’Il  se rende présent à nous sous s’humbles apparences afin de respecter notre liberté d’adhérer à Lui par amour. Je médite les paroles de l’apôtre Paul : « ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort; ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l'on méprise, voilà ce que Dieu a choisi; ce qui n'est pas, pour réduire à rien ce qui est » (1 Co 1, 27-28). 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article