Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Tout le monde est pour la vertu mais...

 

 

Tout le monde est pour la vertu mais …

 

En ce temps-là, comme Jésus arrivait sur l’autre rive, dans le pays des Gadaréniens, deux possédés sortirent d’entre les tombes à sa rencontre ; ils étaient si agressifs que personne ne pouvait passer par ce chemin. Et voilà qu’ils se mirent à crier : « Que nous veux-tu, Fils de Dieu ? Es-tu venu pour nous tourmenter avant le moment fixé ? » Or, il y avait au loin un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture. Les démons suppliaient Jésus : « Si tu nous expulses, envoie-nous dans le troupeau de porcs. » Il leur répondit : « Allez. » Ils sortirent et ils s’en allèrent dans les porcs ; et voilà que, du haut de la falaise, tout le troupeau se précipita dans la mer, et les porcs moururent dans les flots. Les gardiens prirent la fuite et s’en allèrent dans la ville annoncer tout cela, et en particulier ce qui était arrivé aux possédés. Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et lorsqu’ils le virent, les gens le supplièrent de partir de leur territoire.

 

Matthieu 8, 28-34

 

 

Tout le monde est pour la vertu jusqu’à ce qu’il faille en payer le prix. La lecture de cet épisode de l’Évangile où toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et lorsqu’ils le virent, les gens le supplièrent de partir de leur territoire, me rend toujours triste car nous demandons encore aujourd’hui à Jésus de passer outre son chemin car nous ne sommes pas prêts à nous engager dans la voie du renoncement à nous-mêmes que requiert l’amour de Dieu et du prochain.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’implore avec insistance l’aide de l’Esprit d’Amour pour qu’il me donne la force et le courage de consentir aux sacrifices que requièrent l’amour et le bien commun, notamment la sauvegarde de la qualité de la vie dans notre maison commune (Laudato si, 1). Sans cette assistance surnaturelle de l’Esprit Saint, l’égoïsme, à coup sûr, finira toujours par prendre le dessus car il est plus facile de penser à soi qu’aux autres, davantage encore quand il s’agit de générations futures qui paieront la note quand nous ne serons plus là.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article