Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le combat spirituel

 

 

Le combat spirituel

 

Rends-moi justice, ô mon Dieu, défends ma cause contre un peuple sans foi ;

de l'homme qui ruse et trahit, libère-moi.

C'est toi, Dieu, ma forteresse : pourquoi me rejeter ?

Pourquoi vais-je assombri, pressé par l'ennemi ?

Envoie ta lumière et ta vérité : qu'elles guident mes pas

et me conduisent à ta montagne sainte, jusqu'en ta demeure.

J'avancerai jusqu'à l'autel de Dieu, vers Dieu qui est toute ma joie ;

je te rendrai grâce avec ma harpe, Dieu, mon Dieu !

 

Psaume 43, 1-4

 

Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Pierre prit la parole et dit : « Le Christ, le Messie de Dieu. » Mais Jésus, avec autorité, leur défendit vivement de le dire à personne, et déclara : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »

 

Luc 9, 20-22

 

 

La Bible de Jérusalem traduit la fin de la première ligne comme suit : défends ma cause contre des gens sans amour. L’Amour. Tel est l’enjeu du combat qui sous-tend tous les autres. Un peuple sans foi est un peuple sans amour, car l’amour puise sa source en Dieu qui est Amour. Qui dit combat dit souffrance : Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, et rejet : qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes. Ces dernières sont des personnes de pouvoir. Le pouvoir et ses instruments (dont le principal est l’argent), sont les ennemis de l’amour. Qu’il y ait eu inimitié entre les gens de pouvoir, fussent-ils été religieux, et l’Amour incarné, n’a pas de quoi surprendre. Le spirituel, le disciple de Jésus, est invité par ce dernier à s’engager dans le service, le don gratuit de lui-même, qui est l’amour véritable : « Vous savez que ceux qu'on regarde comme les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous: au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous » (Mc 10, 42-44). Entre celui qui cherche à dominer et celui qui aspire à servir, l’inimitié est inévitable. le serviteur n'étant pas plus grand que son maître (Jn 13, 16), celui qui marche dans les pas de Jésus, les pas de l’Amour, doit s’attendre à livrer les mêmes combats et à vivre un rejet similaire. Que, le troisième jour, il ressuscite : la Résurrection est la preuve qu’à la fin, l’Amour a le dernier mot, l’amour l’emportera sur le non-amour.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle?  (Lc 10, 25)

 

J’aime. Je combats l’égoïsme et les désirs de domination en moi. Là où je suis, quel que soit mon état, je m’efforce de servir plutôt que de me faire servir. Si mon amour ne reçoit pas l’accueil espéré, je ne m’afflige pas, Jésus est à mes côtés, lui qui a déjà emprunté un chemin similaire.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article