Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Se contenter de ce que l'on a

 

 

Se contenter de ce que l’on a

 

Certes, il y a un grand profit dans la religion si l’on se contente de ce que l’on a. De même que nous n’avons rien apporté dans ce monde, nous n’en pourrons rien emporter. Si nous avons de quoi manger et nous habiller, sachons nous en contenter. Ceux qui veulent s’enrichir tombent dans le piège de la tentation, dans une foule de convoitises absurdes et dangereuses, qui plongent les gens dans la ruine et la perdition. Car la racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent. Pour s’y être attachés, certains se sont égarés loin de la foi et se sont infligé à eux-mêmes des tourments sans nombre. Mais toi, homme de Dieu, fuis tout cela ; recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la persévérance et la douceur. Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle ! C’est à elle que tu as été appelé, c’est pour elle que tu as prononcé ta belle profession de foi devant de nombreux témoins.

 

Première lettre de Paul à Timothée 6, 6-12

 

 

Il y a un grand profit si l’on se contente de ce que l’on a. Profit pour l’âme qui trouve la paix en s’attachant à Dieu seul, profit pour la création embourbée par les rebuts de ceux qui consomment inconsidérément. Ceux qui veulent s’enrichir tombent dans le piège de la tentation, dans une foule de convoitises absurdes et dangereuses, qui plongent les gens dans la ruine et la perdition et oserai-je rajouter à Paul, considérant l’état de dégradation actuel de l’environnement, expose non seulement les gens mais la planète entière à la ruine et la perdition. Il n’y a rien d’étonnant à cela ! L’Ennemi de Dieu veut non seulement la perte des âmes mais la destruction de l’œuvre du Créateur. Force est de constater, dans le contexte actuel, qu’il s’approche de son macabre but.

 

La racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent. J’ai constaté de visu que le capitalisme était parvenu en moins de deux décennies à tuer l’amour en Chine, ce que le communisme, malgré toutes les souffrances qu’il avait imposées au peuple, n’était jamais parvenu à faire. Je m’explique. Nous voyons que les Chinois les plus âgés s’aiment. Nous les voyons fréquenter en grand nombre les parcs publics pour y faire de l’exercice physique, chanter en groupe, jouer aux cartes… L’amour rassemble ces gens jour après jour. Dans une génération ou deux, je puis prédire que ces endroits publics très fréquentés seront déserts. Les gens auront leur propre exerciseur à la maison, joueront dans le monde virtuel dans le confort de leur foyer. Déjà, les mariages ne se nouent plus sur la base de l’amour mais sur la richesse du prétendant. Notre guide, un jeune homme par ailleurs affable et cultivé, nous avouait avoir renoncé à se marier un jour, n’ayant pas la bonne fortune d’avoir un compte en banque bien garni…

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle?  (Lc 10, 25)

 

J’adopte la simplicité volontaire comme mode de vie par amour de Dieu et de sa création, l’amour du prochain aussi, particulièrement les plus démunis qui sont ceux qui souffrent le plus de la dégradation de l’environnement causée par la surconsommation.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article