Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Rejeter ou ignorer Dieu n’est pas sans conséquences

 

                                                                                                  

Rejeter ou ignorer Dieu n’est pas sans conséquences

 

En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : « Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux. Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »  

 

Luc 19, 41-44

 

 

Dieu ne punit point l’indifférence à son égard ou, pire encore, son rejet par les hommes. À preuve, Jésus pleure sur le sort qui attend Jérusalem parce qu’elle n’a pas reconnu le moment où Dieu la visitait. Vivre sans référence au Créateur n’est pas pour autant sans conséquences, conséquences qui ne découlent pas de ce qui pourrait être perçu comme une divine colère mais plutôt des effets prévisibles de vies menées sans Amour qui font de notre monde une terre inhospitalière, une jungle où règne la loi du plus fort, où chacun donne préséance à son bien et à ses intérêts personnels au détriment du bien commun.

 

Dieu veut notre bonheur. Ses préceptes, loin de vouloir aliéner notre liberté, constituent des indications pour trouver le bonheur, un bonheur qui se trouve dans le don gratuit de nous-mêmes qui seul permet la réalisation de notre vocation à l’amour.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Plutôt que de me plaindre que tout va mal, je regarde comment je pourrais m’impliquer pour rendre l’Amour davantage présent au sein du monde et, si nous sommes suffisamment nombreux à faire de même, de contribuer à le rendre meilleur ainsi que de permettre à un plus grand nombre d’aspirer au salut éternel.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article