Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Science et foi

 

                                                                                                  

Science et foi

 

De nature, ils sont inconsistants, tous ces gens qui restent dans l’ignorance de Dieu : à partir de ce qu’ils voient de bon, ils n’ont pas été capables de connaître Celui qui est ; en examinant ses œuvres, ils n’ont pas reconnu l’Artisan. Mais c’est le feu, le vent, la brise légère, la ronde des étoiles, la violence des flots, les luminaires du ciel gouvernant le cours du monde, qu’ils ont regardés comme des dieux. S’ils les ont pris pour des dieux, sous le charme de leur beauté, ils doivent savoir combien le Maître de ces choses leur est supérieur, car l’Auteur même de la beauté est leur créateur. Et si c’est leur puissance et leur efficacité qui les ont frappés, ils doivent comprendre, à partir de ces choses, combien est plus puissant Celui qui les a faites. Car à travers la grandeur et la beauté des créatures, on peut contempler, par analogie, leur Auteur. Et pourtant, ces hommes ne méritent qu’un blâme léger ; car c’est peut-être en cherchant Dieu et voulant le trouver, qu’ils se sont égarés : plongés au milieu de ses œuvres, ils poursuivent leur recherche et se laissent prendre aux apparences : ce qui s’offre à leurs yeux est si beau ! Encore une fois, ils n’ont pas d’excuse. S’ils ont poussé la science à un degré tel qu’ils sont capables d’avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n’ont-ils pas découvert plus vite Celui qui en est le Maître ?  

 

Livre de la Sagesse 13, 1-9

 

 

LA FOI ET LA RAISON sont comme les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité. C'est Dieu qui a mis au cœur de l'homme le désir de connaître la vérité et, au terme, de Le connaître lui-même afin que, Le connaissant et L'aimant, il puisse atteindre la pleine vérité sur lui-même (Fides et Ratio, bénédiction d’ouverture).

 

Foi et raison n’entrent pas en compétition l’une avec l’autre mais se complètent. Une foi qui ne repose pas sur l’épreuve des faits et sur une logique conséquente à la Révélation que Dieu fait de Lui-même dans les Écritures peut facilement se faire abuser et détourner de son objet qui est un Dieu qui est Amour. Inversement, une science qui ignore l’Auteur, l’Artisan et le Maître est privée de son âme, sans morale qui l’oriente vers sa fin qui devrait être le bien du plus grand nombre. Qui fait de la science une fin plutôt qu’un moyen de tendre vers la Vérité ressemble à l’idiot qui regarde vers le doigt plutôt que vers l’endroit où il pointe. S’ils ont poussé la science à un degré tel qu’ils sont capables d’avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n’ont-ils pas découvert plus vite Celui qui en est le Maître ?

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

À travers les découvertes de la science je m’émerveille de la Sagesse avec laquelle le Créateur a ordonné toutes choses. Je m’efforce, en autant que faire se peut, de ne pas croire n’importe quoi mais plutôt ce qui se présente à mon esprit de façon cohérente au contenu révélé dans les Écritures et / ou intelligible à ma raison.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article