Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

À tous ceux qui l’ont reçu il a donné de devenir enfants de Dieu

 

À tous ceux qui l’ont reçu il a donné de devenir enfants de Dieu

 

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. » Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ; car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître.

 

Jean 1, 1-18

 

Comment reçoit-on Jésus ? En lui ouvrant la porte de notre cœur par l’humilité. Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu (Ph 2, 6) mais s’est fait petit, vulnérable, en entrant perceptiblement dans notre monde sous la forme d’un bébé naissant. Pour se faire, il a pris chair par l’action de l’Esprit Saint dans le sein de la plus humble des femmes, la Vierge Marie qui lui a donné naissance dans l’humilité d’une étable.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

En ce jour de Noël, je demande à l’enfant Jésus le cadeau de la grâce de l’humilité, cette humilité qui est si chère à Dieu car elle constitue la condition préalable pour que l’Amour puisse prendre racine dans notre cœur. L’accueil de cette grâce demandant notre contribution active, je considère ce qui, dans mon quotidien, constitue des motifs d’orgueil : les dons reçus, ma position dans la société… Puis je rends grâce à Dieu pour m’avoir fait confiance et de m’en avoir gratifié afin que j’en fasse usage pour le bien du plus grand nombre. Enfin, je manifeste ma nature d’enfant de Dieu en me mettant au service des autres par le don de ma personne toute entière, rendant ainsi présent au monde l’Amour de son Créateur.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article