Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu

 

Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu

 

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.

 

Première lettre de Jean 4,7-10.

 

L’amour vient de Dieu. Mieux encore, Dieu est amour. Ce qui distingue l’être humain, l’image et la ressemblance de Dieu (Gn 1, 26) que nous portons en nous se révèle être la capacité d’aimer, d’accueillir l’Amour et de le répandre autour de nous. Qui agit de la sorte, est né de Dieu, manifeste la ressemblance de Dieu inscrite dans l’ADN de son âme, sa filiation divine.

 

Voici en quoi consiste l’amour : dans sa gratuité. En Dieu nous en avons le modèle : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés le premier, Il nous a aimés et continue de le faire de façon gracieuse, sans nous contraindre de Le payer de retour. Il nous a aimés infiniment en envoyant son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés. Conséquemment, le salut éternel, le partage de son Existence pour l’éternité, est un cadeau de Dieu (payé par le sang de son Fils sur la croix), qu’il convient d’accueillir comme tel sous peine de s’en disqualifier. Quiconque refuse la gratuité du salut pour lui-même en vertu de ses prétendus « mérites » ou cherche à en disqualifier les autres qu’il juge non-méritants ou moins méritants que lui, refuse la gratuité du cadeau offert par Dieu, refuse le sacrifice du Christ crucifié pour nous, et conséquemment s’expose à se voir jugé indigne d’une si grande faveur, d’un si grand Amour.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’aime. J’accueille l’Amour qui s’offre gratuitement à moi notamment dans les sacrements, manifestations tangibles de l’amour de Dieu pour nous, de façon éminente les sacrements de Réconciliation et de l’Eucharistie. Cet Amour, je ne me contente pas de L’accueillir, je le redistribue autour de moi de façon aussi gratuite qu’il m’a été donné. Ce faisant, je rends présent le Royaume de Dieu sur terre, cette contrée lointaine à laquelle aspire, même confusément, le cœur de tout homme et où règne l’Amour. Pour connaître l’itinéraire me conduisant à cette contrée, je me laisse guider par l’Esprit d’Amour.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article