Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Point de limite à l'amour

 

 

Point de limite à l’amour

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

 

Matthieu 5, 43-48

 

Dieu est Amour (1 Jn 4, 9). Il attend de nous, qu’Il a créés à son image (Gn 1, 27), que nous rayonnons du même amour qui émane de Lui : « Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » Cette perfection de l’Amour se manifeste notamment dans son universalité : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Comment parvenir à un niveau de perfection si élevé ? « Pour les hommes c'est impossible, mais pour Dieu tout est possible » (Mt 19, 26). La seule façon de tendre vers la perfection de l’Amour c’est de puiser à sa Source, d’entrer en communion avec Dieu par la constance de la prière et la fréquentation régulière de l’Eucharistie. Armés de la grâce divine, nous nous surprendrons à aimer au-delà de ce que nous nous pensions capables de le faire.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je ne pose pas de limite à l’amour que Dieu attend de moi. Lorsque je me sens inapte à aimer comme il est attendu de moi, je confesse la faiblesse de ma chair et j’implore le secours de mon Père céleste qui ne saurait me faire défaut. Je lui demande de venir aimer en moi et à travers moi ces personnes qui, bien souvent, ont besoin plus que toutes autres que l’Amour se manifeste à elles de façon tangible, leur hostilité étant un symptôme d’une carence d’amour, de leur ignorance de l’Amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article