Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Qui sait si Dieu ne se ravisera pas ?

 

Qui sait si Dieu ne se ravisera pas ?

 

La parole du Seigneur fut adressée à Jonas : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. » Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser. Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac. La chose arriva jusqu’au roi de Ninive. Il se leva de son trône, quitta son manteau, se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre. Puis il fit crier dans Ninive ce décret du roi et de ses grands : « Hommes et bêtes, gros et petit bétail, ne goûteront à rien, ne mangeront pas et ne boiront pas. Hommes et bêtes, on se couvrira de toile à sac, on criera vers Dieu de toute sa force, chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence. Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas, s’il ne reviendra pas de l’ardeur de sa colère ? Et alors nous ne périrons pas ! » En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

 

Livre de Jonas 3, 1-10

 

Jusqu’à notre dernier souffle, il nous est possible d’en appeler à l’infinie miséricorde de Dieu qui, jamais, ne nous fera défaut, à preuve le bon larron crucifié aux côtés de Jésus qui s’est fait dire : « En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis » (Lc 23, 42).  Comme les Ninivites, repentons-nous de nos manques d’amour et remettons-nous en tout entiers entre les mains de la divine Miséricorde.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je profite du temps privilégié du carême en cette année de la Miséricorde, par surcroît, pour en appeler à miséricorde divine pour moi et mes proches, certes, mais surtout sur un monde qui a tourné le dos à Dieu et méprise ses sages enseignements qui n’ont pourtant comme but principal d’ouvrir le cœur des hommes à l’Amour, à cet Amour qui seul peut leur permettre d’aspirer au bonheur.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article