Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Agis envers nous selon l'abondance de ta miséricorde

 

 

Agis envers nous selon l’abondance de ta miséricorde

 

En ces jours-là, Azarias, debout, priait ainsi ; au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit : À cause de ton nom, ne nous livre pas pour toujours et ne romps pas ton alliance. Ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d’Abraham, ton ami, d’Isaac, ton serviteur, et d’Israël que tu as consacré. Tu as dit que tu rendrais leur descendance aussi nombreuse que les astres du ciel, que le sable au rivage des mers. Or nous voici, ô Maître, le moins nombreux de tous les peuples, humiliés aujourd’hui sur toute la terre, à cause de nos péchés. Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni prophète, plus d’holocauste ni de sacrifice, plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde. Mais, avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous, comme un holocauste de béliers, de taureaux, d’agneaux gras par milliers. Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi, car il n’est pas de honte pour qui espère en toi. Et maintenant, de tout cœur, nous te suivons, nous te craignons et nous cherchons ta face. Ne nous laisse pas dans la honte, agis envers nous selon ton indulgence et l’abondance de ta miséricorde. Délivre-nous en renouvelant tes merveilles, glorifie ton nom, Seigneur.

 

Livre de Daniel 3,25.34-43

 

Dieu est Amour (1 Jn 4, 8). Nous entrons en relation avec Lui en L’aimant, directement, en Lui-même ou, par personne interposée, par l’intermédiaire de ceux qui nous côtoient et qui sont aussi nos frères et sœurs puisqu’issus d’un même Père. Le vœu d’un père n’est-il pas que ses enfants s’aiment entre eux du même amour qu’il  les aime ? Quand nous n’aimons pas, quand nous nous aimons plus que nous n’aimons les autres, c’est le péché. Le péché altère la relation qui nous unit à Dieu et handicape notre capacité à aimer en nous éloignant de la source de l’Amour. Ne pouvant de nous-mêmes puiser à cette source devenue inaccessible, nous devons demander à la Miséricorde de venir restaurer le lien que nous avons brisé sciemment ou par négligence : agis envers nous Seigneur selon ton indulgence et l’abondance de ta miséricorde.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je recense quotidiennement mes manquements à l’amour et je demande à mon Père de venir restaurer ma capacité à aimer que mes péchés ont altérée. Je ne désespère pas de moi-même car je mets ma confiance en la Miséricorde. Je ne m’autorise pas non plus de manquements à l’amour par crainte de créer une habitude de péché, un endurcissement du cœur, qui m’éloigne de l’Amour non parce qu’Il m’aura renié mais par mon libre choix. La liberté de choix constitue d’ailleurs un critère pour discerner ce qui vient de Dieu ou non. Dans une homélie récente, le prêtre nous faisait remarquer avec justesse que Dieu nous laisse libres alors que son Ennemi essaie de nous mettre dans des situations où il ne nous semble ne pas y avoir d’alternative. La raison est simple : l’amour est liberté.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article