Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je vais faire passer des fleuves dans les lieux arides

 

 

Je vais faire passer des fleuves dans les lieux arides

 

Ainsi parle le Seigneur, lui qui fit un chemin dans la mer, un sentier dans les eaux puissantes, lui qui mit en campagne des chars et des chevaux, des troupes et de puissants guerriers ; les voilà tous couchés pour ne plus se relever, ils se sont éteints, consumés comme une mèche. Le Seigneur dit : « Ne faites plus mémoire des événements passés, ne songez plus aux choses d’autrefois. Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides. Les bêtes sauvages me rendront gloire – les chacals et les autruches – parce que j’aurai fait couler de l’eau dans le désert, des fleuves dans les lieux arides, pour désaltérer mon peuple, celui que j’ai choisi. Ce peuple que je me suis façonné redira ma louange. »

 

Livre d’Isaïe 43, 16-21

 

Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides. Ce chemin dans le désert de nos cœurs asséchés par l’amour de soi, ces fleuves dans les lieux arides des cœurs incapables du don généreux de soi de l’amour véritable, ce chemin et ces fleuves ne seraient-ce pas l’infinie Miséricorde divine qui restaure notre capacité à aimer atrophiée par le péché ? L’expérience de la Miséricorde ne rend-elle pas joyeux ? N’est-ce pas ce qui fait dire au Seigneur : Ce peuple que je me suis façonné redira ma louange ?

 

Cette semaine en « zappant » sur la télé, je suis tombé sur une émission où les animateurs d’une émission religieuse mettaient en opposition la justice de Dieu et son pardon, prétendant que la justice mettait un frein au pardon car il serait injuste que celui qui a fait le mal n’en subisse pas quelque conséquence. Il s’agit là d’une vision d’une justice de rétribution où chacun reçoit selon ses actes et son mérite. Rien de tel en Dieu sinon nous serions tous perdus ! Alors où est la justice en Dieu, comment cette Justice peut-elle être compatible avec le pardon inconditionnel qui découle de sa Miséricorde ? Dieu est Juste précisément parce qu’Il pardonne. Il serait injuste qu’Il ne nous pardonne pas parce qu’Il connaît la faiblesse de notre nature pécheresse, encline à nous laisser entraîner dans les voies du non-amour, du péché. Ce pardon accueilli restaure notre capacité à aimer, ne serait-ce que par reconnaissance, par le désir qu’il fait naître de rendre amour pour Amour.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’en remets à l’infinie miséricorde de Dieu. Je laisse envahir les lieux arides de mon cœur matérialiste par les fleuves de la Miséricorde. J’aime et je pardonne car je me sais aimé et pardonné le premier par le Seigneur. Chaque jour je redis la louange du Seigneur qui manifeste sa magnanimité envers nous, ne nous rendant point le salaire de nos actes.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

George Morris 06/04/2019 22:25

De quelle edition ou traduction de la Bible sont les textes bibliques que sont utilises dans la Messe? Merci.

navyroc 07/04/2019 11:02

C'est une traduction originale de la bible. Voici ce qu'en dit Wikipedia : La traduction officielle liturgique française, est une des différentes traductions de la Bible chrétienne.

L'ensemble des textes ont été écrits par l'AELF à Paris, en novembre 2013, qui est la date de son dépôt légal, elle a été publié par les évêques catholiques francophones et a été imprimée par Mame. Elle est le fruit du travail de plus de 70 traducteurs, qui ont mis près de 17 ans à la traduire. C'est cette traduction qui est utilisée dans la liturgie catholique, pendant les messes pauliniennes (qui suivent le culte ordinaire catholique)1.