Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés

Que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

Jean 6, 35-40

Telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés. Telle est la mission du Fils, telle doit être celle des fils adoptifs de la famille des enfants de Dieu et de leur mère l’Église. Dans cette optique, nous devons être reconnaissants au pape François pour le changement de ton adopté dans le discours ecclésial tel que noté par le cardinal Schönborg dans ses commentaires sur l’exhortation apostolique post-synodale du pape François sur la famille, Amoris laetitia. Cette exhortation, au cœur du jubilé de la Miséricorde, se situe en continuité avec l’enseignement de Jésus rapporté par les Évangiles : être sensible à la situation des pécheurs, de nous tous qui peinons à nous conformer à la perfection de l’amour que le Père attend de nous, « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades; je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs, au repentir » (Lc 5, 31-32) sans pour autant abaisser la barre de l’idéal de l’amour à viser : « N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais accomplir» (Mt 5, 17).

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je lis l’exhortation apostolique Amoris laetitia sur la famille en ayant à l’esprit la volonté du Père que ne se perde aucun de ses enfants. Je prie pour le pape François qui, dans le sillage de Jésus, s’efforce de manifester la miséricorde de Dieu au monde afin qu’en vertu de cette dernière, que tous ceux qui ouvriront leur cœur à l’Amour soient sauvés.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article