Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Qui reçoit mon envoyé me reçoit moi-même

 

 

Qui reçoit mon envoyé me reçoit moi-même

 

Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus parla ainsi : « Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie. Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon. Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. »

 

Jean 13, 16-20

 

 

Qui est donc celui que tu envoies Seigneur ? C’est le pauvre, le nécessiteux, celui dont la détresse matérielle, psychologique ou spirituelle interpelle ma conscience à partager avec lui, le prochain qui quémande mon amour au nom de Dieu. Ce rôle privilégié d’émissaire de Dieu des petits est confirmé par les paroles de Jésus : « En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait » (Mt 25, 40). Il est d’ailleurs significatif que ces paroles de Jésus surviennent après avoir lavé les pieds de ses disciples et les avoir incité à se mettre au service les uns des autres comme lui s’était mis à leur service. Un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie. Si donc Lui, le Maître, Celui que le Père a envoyé pour nous instruire dans les voies de l’amour s’est mis à notre service, à plus forte raison, nous qui ne sommes que des serviteurs quelconques (Lc 17, 10) devons nous servir autrui, particulièrement les plus indigents.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je ne me préoccupe que d’une chose : servir donc aimer.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article