Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Seigneur, ne leur compte pas ce péché

 

 

Seigneur, ne leur compte pas ce péché

 

En ces jours-là, Étienne disait au peuple, aux anciens et aux scribes : « Vous qui avez la nuque raide, vous dont le cœur et les oreilles sont fermés à l’Alliance, depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint ; vous êtes bien comme vos pères ! Y a-t-il un prophète que vos pères n’aient pas persécuté ? Ils ont même tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, celui-là que maintenant vous venez de livrer et d’assassiner. Vous qui aviez reçu la loi sur ordre des anges, vous ne l’avez pas observée. » Ceux qui écoutaient ce discours avaient le cœur exaspéré et grinçaient des dents contre Étienne. Mais lui, rempli de l’Esprit Saint, fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui, l’entraînèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : «Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort. Quant à Saul, il approuvait ce meurtre.

 

Livre des Actes des Apôtres 7,51-60.8,1.

 

 

Les dernières paroles d’Étienne, sa dernière prière, font écho aux dernières paroles de Jésus crucifié : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font » (Lc 23, 34). Ces paroles, ces prières, manifestent la miséricorde du Père jusqu’aux portes de la mort, par l’ultime témoignage avant de rendre le dernier souffle. Elles constituent l’illustration en actes des paroles de Jésus : « Dieu n'a pas envoyé son Fils (les prophètes qui l’ont précédé et les disciples qui suivront) dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui (eux en communion avec Lui)» (Jn 3, 17). Ce ne sont pas là des paroles en l’air mais des paroles efficaces qui ont le pouvoir de réaliser le souhait émis : « Voyant qu'il avait ainsi expiré, le centurion, qui se tenait en face de lui, s'écria: "Vraiment cet homme était fils de Dieu! » (Mc 15, 39). Quant à Saul qui assistait et approuvait ce meurtre d’Étienne, il rencontrera le Christ ressuscité sur la route de Damas et se convertira. Il est d’autant plus facile de pardonner que l’on réalise des persécuteurs qu’ils ne savent pas ce qu'ils font, qu’ils sont manipulés par l’Ennemi de l’Amour, ce qui est d’autant plus facile pour ce dernier chez ceux qui nient son existence ou se croient justes, les égaux du « seul Bon » (Mc 10, 18).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je manifeste la miséricorde de Dieu au monde en pardonnant comme Lui pardonne. Je m’offre en communion avec Jésus crucifié pour que le plus grand nombre soit sauvé.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article