Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L’amour, aboutissement d’une vie de foi

 

 

L’amour, aboutissement d’une vie de foi

 

Bien-aimés, que la grâce et la paix vous soient accordées en abondance par la vraie connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur. Sa puissance divine nous a fait don de tout ce qui permet de vivre avec piété, grâce à la vraie connaissance de celui qui nous a appelés par la gloire et la force qui lui appartiennent. De la sorte nous sont accordés les dons promis, si précieux et si grands, pour que, par eux, vous deveniez participants de la nature divine, et que vous échappiez à la dégradation produite dans le monde par la convoitise. Et pour ces motifs, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance de Dieu, à la connaissance de Dieu la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, à la piété la fraternité, à la fraternité l’amour.


Deuxième lettre de Pierre Apôtre 1, 2-7

 

 

L’apôtre Pierre décrit ici le cheminement spirituel. Tout débute par la foi, don gratuit de Dieu et qu’il nous faut demander non seulement si elle nous fait défaut mais encore pour qu’elle ne cesse de s’accroître. La vie spirituelle trouve sa finalité dans l’amour. Entre la foi et l’amour qu’elle engendre, Pierre identifie plusieurs étapes intermédiaires. D’abord, pour que la foi soit vivante, elle doit se traduire en un comportement éthique qui lui soit conforme, la vertu,  sans quoi elle demeure stérile (Jc 2, 20).  Celui qui s’efforce de mener une existence vertueuse conforme à sa foi, Dieu se révèle davantage à lui. La connaissance de Dieu, la découverte de quel grand amour nous sommes aimés de Lui, nous incite à la maîtrise de soi pour ne point lui déplaire. Les efforts répétés de maîtrise de soi nous apprennent la persévérance car il faut sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier en raison de la faiblesse inhérente de notre nature. Le désir de mener une vie vertueuse conforme à notre foi et d’y persévérer et le constat de nos échecs répétés pour y arriver nous conduit à demander de l’aide du Dieu qui nous a inspirés de nous engager dans une telle démarche par la prière et autres exercices de piété. Enfin, au terme de notre quête se trouve la fraternité et l’amour, le grand commandement de Jésus : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas de commandement plus grand que ceux-là » (Mc 12, 30-31)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’engage dans un cheminement de foi afin de devenir une personne meilleure et tendre à la perfection de l’amour que le Dieu Créateur attend de moi : « Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article