Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Qui ramène un pécheur du chemin où il s'égarait ...

 

 

Qui ramène un pécheur du chemin où il s’égarait…

 

Bien-aimés, l’un de vous se porte mal ? Qu’il prie. Un autre va bien ? Qu’il chante le Seigneur. L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La supplication du juste agit avec beaucoup de force. Le prophète Élie n’était qu’un homme pareil à nous ; pourtant, lorsqu’il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas, il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant trois ans et demi ; puis il a prié de nouveau, et le ciel a donné la pluie, et la terre a fait germer son fruit. Mes frères, si l’un de vous s’égare loin de la vérité et qu’un autre l’y ramène, alors, sachez-le : celui qui ramène un pécheur du chemin où il s’égarait sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

 

Lettre de Jacques 5, 13-20

 

 

Aider celui qui s’est éloigné de Dieu à revenir de son égarement et à mener une existence conforme à la divine volonté est la preuve d’un grand amour. En effet, Jacques dit que celui qui agit de la sorte couvrira une multitude de péchés. Or Pierre, dans son épître, dit : « la charité couvre une multitude de péchés » (1 P 4, 8). La correction fraternelle est donc une œuvre de charité, mieux encore, un geste d’amour particulièrement agréable au Père qui souhaite qu’aucun de ses enfants ne se perde : « il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour 99 justes, qui n'ont pas besoin de repentir » (Lc 15, 7). Est-ce facile ? Assurément pas ! Surtout si nous pensons que nous vivons à une époque qui cherche à reléguer la spiritualité au domaine du privé. Le monde nous dit : « crois ce que tu veux, mais ne nous importune pas, ne cherche pas à nous donner mauvaise conscience ».  L’autre élément de difficulté, outre le fait que le pécheur se complaît dans sa faute et découle de celui-ci, est qu’il faut agir et parler avec doigté, condamner la faute sans juger celui qui la commet, imiter la délicatesse du Seigneur, sous peine de voir l’autre se refermer comme une huître si nous le brusquons. C’est pourquoi nous devons implorer l’Esprit d’Amour de préparer le pécheur à notre intervention et de mettre de paroles d’une grande charité dans notre bouche avant d’entreprendre une telle démarche.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je me préoccupe du salut des autres, plus que du mien même, car nous n’accédons pas isolément à la vie éternelle mais en groupe, en famille, en Église !

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article