Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Une assurance qui limite l'impact des difficultés

 

 

Une assurance qui limite l’impact des difficultés

 

À Corinthe, une nuit, le Seigneur dit à Paul dans une vision : « Sois sans crainte : parle, ne garde pas le silence. Je suis avec toi, et personne ne s’en prendra à toi pour te maltraiter, car dans cette ville j’ai pour moi un peuple nombreux. » Paul y séjourna un an et demi et il leur enseignait la parole de Dieu. Sous le proconsulat de Gallion en Grèce, les Juifs, unanimes, se dressèrent contre Paul et l’amenèrent devant le tribunal…

 

Livre des Actes des Apôtres 18, 9-18

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter, tandis que le monde se réjouira ; vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie. La femme qui enfante est dans la peine parce que son heure est arrivée. Mais, quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de sa souffrance, tout heureuse qu’un être humain soit venu au monde. Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. En ce jour-là, vous ne me poserez plus de questions. »

 

Jean 16, 20-23

 

 

Les difficultés ne sont pas épargnées aux croyants mais ils trouvent dans le Seigneur l’assurance que leur impact sera limité : « Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront en langues nouvelles, ils saisiront des serpents, et s'ils boivent quelque poison mortel, il ne leur fera pas de mal » (Mc 16, 17-18). C’est ce que l’apôtre Paul a expérimenté : il a été confronté à l’opposition des Juifs de Corinthe qui l’ont traîné devant le tribunal mais sans succès !

 

Dès le début de la Genèse le travail est proposé comme moyen de salut : « À la sueur de ton visage tu mangeras ton pain » (Gn 3, 19) et « dans la peine tu enfanteras des fils »  (Gn 3, 16) (à non moindre raison des enfants spirituels). Mais Jésus nous donne l’assurance qu’il ne s’agit que de mauvais moments à passer : vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie et donne en exemple les douleurs de l’enfantement.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Face aux difficultés, je mets ma confiance dans le Seigneur, d’une part, pour qu’elles produisent le fruit attendu de Lui, l’expansion du Royaume sur la terre, l’avancement de la marche de l’humanité vers la civilisation de l’amour et, d’autre part, pour que les séquelles négatives de ces difficultés demeurent limitées aux plans physique, mental et spirituel 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article