Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Cœur immaculé de Marie

 

 

Cœur immaculé de Marie

 

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.


Luc 2, 41-51

 

 

Immédiatement après le Sacré-Cœur de Jésus, l’Église rappelle la mémoire de celui de sa mère Marie. Ce cœur est dit immaculé car il a toujours été tout entier tourné vers Dieu, n’a jamais eu d’autre désir que la réalisation du projet d’amour du Père céleste pour l’humanité toute entière et sur elle en particulier. En ce cœur, l’Esprit Saint a fait sa demeure, Lui dont on dit qu’Il l’a couvert de son ombre (Lc 1, 35). On parle ici d’ombre car Marie, ne partageant pas la nature divine comme son Fils, de par sa nature limitée de créature qu’elle partage avec nous, ne peut contenir un Amour qui la dépasse, mais l’a tout de même fait dans les limites qui étaient les siennes à un niveau qui surpasse celui de tout autre serviteur de Dieu. Par conséquent, le cœur de Marie constitue le modèle sur lequel nous devons chercher à modeler le nôtre, après bien sûr celui de Jésus, et que Marie est dite Mère des croyants.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends Marie comme modèle et comme Mère à la suite de Jean, le disciple bien-aimé qui l’accueillit comme sienne (Jn 19, 27). Cela veut dire de marcher dans la foi comme Marie, qui ne comprit pas ce que Jésus lui disait, pour qui l’Amour et son projet dépassait son entendement. Comme Marie encore, je garde dans mon cœur tous les événements dont la réalisation échappe à ma compréhension jusqu’à ce que l’Esprit Saint m’en ouvre l’intelligence directement ou encore par l’entremise d’autres personnes en qui Il mettra des paroles de Sagesse ou enfin par des événements subséquents qui me feront réaliser la volonté de Dieu qui échappait antérieurement à ma raison.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article