Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Jean le Baptiste modèle des serviteurs du Seigneur

 

 

Jean le Baptiste modèle des serviteurs du Seigneur

 

En ces jours-là, dans la synagogue d’Antioche de Pisidie, Paul disait aux Juifs : « Dieu a, pour nos pères, suscité David comme roi, et il lui a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés. De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus, dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement, en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël. Au moment d’achever sa course, Jean disait : “Ce que vous pensez que je suis, je ne le suis pas. Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” » Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée. »


Livre des Actes des Apôtres 13,22-26

 

 

Le serviteur s’efface au profit de son Maître. « Il faut qu’il grandisse et que moi je diminue » (Jn 3, 30)  a affirmé avec lucidité Jean Baptiste. L’avancement dans la vie spirituelle est un chemin à rebours où le moi doit décroître pour laisser une place de plus en plus grande au Dieu qui est Amour. Jésus a dit dans cette veine « quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé » (Lc 14, 11), « Si quelqu'un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous » (Mc 9, 35). Jésus, lui-même, face à son Père dira : « je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé » (Jn 6, 38)  et au moment ultime : « Abba (Père)! tout t'est possible: éloigne de moi cette coupe; pourtant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux! » (Mc 14, 36). L’apôtre Paul exprime ainsi cet effacement : « ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi !» (Ga 2, 20). Pour symboliser cela, l’Église fête la naissance de Jésus alors que les jours commencent à s’allonger alors qu’elle commémore Jean Baptiste lorsque la longueur des jours commence à décroître.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

À une autre époque, j’avais un patron persuasif dont mes collègues de travail disaient : « on entre dans son bureau avec nos idées et on en ressort avec les siennes ». C’est exactement ce que je vise à faire dans ma relation d’amour avec le Seigneur : abandonner mes vues, mes désirs et préférences au profit de la divine volonté, de la gloire de Dieu ; devenir une humanité de surcroît « je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l'Église. » (Col 1, 24).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article