Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Là-bas tu pourras gagner ta vie en faisant ton métier de prophète

 

 

Là-bas tu pourras gagner ta vie en faisant ton métier de prophète

 

En ces jours-là, Amazias, le prêtre de Béthel, envoya dire à Jéroboam, roi d’Israël : « Amos prêche la révolte contre toi, en plein royaume d’Israël ; le pays ne peut plus supporter tous ses discours, car voici ce que dit Amos : “Le roi Jéroboam périra par l’épée, et Israël sera déporté loin de sa terre.” » Puis Amazias dit à Amos : « Toi, le voyant, va-t’en d’ici, fuis au pays de Juda ; c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie en faisant ton métier de prophète. Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ; car c’est un sanctuaire royal, un temple du royaume. » Amos répondit à Amazias : « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ; j’étais bouvier, et je soignais les sycomores. Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau, et c’est lui qui m’a dit : “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.” Écoute maintenant la parole du Seigneur, toi qui me dis : “Ne prophétise pas contre Israël, ne parle pas contre la maison d’Isaac.” Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit : Ta femme devra se prostituer en pleine ville, tes fils et tes filles tomberont par l’épée, la terre qui t’appartient sera partagée au cordeau, toi, tu mourras sur une terre impure, et Israël sera déporté loin de sa terre. »


Livre d'Amos 7,10-17.

 

 

La vie consacrée n’est pas un métier. Elle est réponse à un appel individuel de Dieu de Le servir de manière particulière. Ce n’est pas nous qui choisissons, nous ne faisons que de répondre à l’élan d’amour que le Seigneur a infusé en nos cœurs. « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ; j’étais bouvier, et je soignais les sycomores. Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau, et c’est lui qui m’a dit : “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.” Amazias a tout faux lorsqu’il incite Amos à exercer la fonction de prophète ailleurs pour gagner sa vie. Qui est appelé par Dieu, va où l’Esprit le lui indique ou le conduit, il ne choisit pas et, au surplus, n’étant pas là pour gagner sa vie, il ne cherche pas à plaire aux hommes mais à manifester la volonté de Celui qui l’a choisi et envoyé quitte même à perdre cette vie  passagère : « Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Évangile la sauvera » (Mc 8, 35)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce à être attentif à la volonté de Dieu sur moi et je lui donne préséance sur toute chose. Je garde à l’esprit que les dons spirituels (cela vaut tout autant pour les biens matériels) dont je suis gratifié ne sont pas pour mon bénéfice personnel mais celui du plus grand nombre, le plus grand bénéfice étant de parvenir au salut éternel, à la vie d’amour avec le Seigneur pour l’éternité.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article