Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ne jugez pas, pour ne pas être jugés

 

 

Ne jugez pas, pour ne pas être jugés

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ; de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera. Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ? Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : “Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »


Matthieu 7, 1-5

 

 

Au plan strictement humain, nous devons éviter de juger les autres car ce sont souvent nos fautes et nos travers que nous voyons en eux et quand nous leur prêtons des intentions ou les condamnons, c’est nous-mêmes que nous jugeons.

 

À plus forte raison devons-nous nous en abstenir au plan spirituel car, en plus, il s’agit d’un manquement à la charité qui, même si les reproches adressés se révélaient véridiques et la faute n’avait pas trace en nous, nous condamnerait car ce qui importe aux yeux du Seigneur c’est la charité, une charité qui est miséricorde à l’image de la sienne : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5, 7) ; « ses péchés, ses nombreux péchés, lui sont remis parce qu'elle a montré beaucoup d'amour » (Lc 7, 47). Le pardon est un autre nom de l’amour, un amour qui ouvre les portes de la vie éternelle, le nôtre, certes, mais surtout celui de Dieu de qui nous attendons le pardon de nos manquements à l’amour, pardon sans lequel nous ne pourrions espérer tenir en sa compagnie.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je reconnais humblement mes fautes, mes manquements à l’amour et le besoin que j’ai d’être gracié par la divine miséricorde. Conscient de mes faiblesses et de ce que  la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera, je montre la même miséricorde à mon prochain que celle que j’attends du Seigneur à mon égard.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article