Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Une histoire d’amour sous le signe de la continuité

 

 

Une histoire d’amour sous le signe de la continuité

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »


Matthieu 5, 17-19

 

 

L’histoire du salut, telle que consignée dans la Bible, est l’histoire d’un Dieu Amour qui, progressivement, se révèle ainsi que sa volonté d’amour à l’humanité. Les styles littéraires peuvent varier, les récits être influencés par la culture ambiante des porte-parole, mais Il s’agit toujours du même Dieu et de sa volonté immuable dont il est question. Dieu, dans son amour, respecte notre rythme, nos capacités limitées, ainsi que l’exprime Jésus : « J'ai encore beaucoup à vous dire, mais vous ne pouvez pas le porter à présent » (Jn 16, 12).

 

Quand nous lisons cette histoire, c’est à la répétition à des époques différentes et /ou par des auteurs différents que nous devons prêter attention pour discerner l’essentiel du message divin. Jésus se situe dans cette optique de Révélation progressive quand Il dit : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Il vient sceller par sa vie, sa mort et sa résurrection, la Révélation que Dieu a fait de Lui-même et de sa volonté. Si les hommes qui l’ont précédé, dans leur faiblesse, ont mis des limites à l’amour ou au pardon que Dieu attend de nous, Lui dit qu’on ne peut mettre de limites à l’amour et va même jusqu’à donner sa vie pour nous sur la croix pour le prouver : « Nul n'a plus grand amour que celui-ci: donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Quand je lis la Bible, je me sers du critère de continuité, notamment entre l’Ancien et le Nouveau Testament, pour m’aider à discerner l’essentiel de l’accessoire ou de l’anecdotique. Dans ma démarche, j’attache plus d’importance aux textes les plus récents car ils offrent une vision plus achevée de la personne de Dieu et de sa volonté

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article