Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux…

 

 

Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux…

 

En ce temps-là, comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler. Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. » Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

                                                      
Matthieu 12, 46-50

 

 

Celui qui fait la volonté du Père céleste est apparenté à Jésus. Rien d’étonnant à cela ! Jésus, notre modèle, ne s’est-il pas défini comme : « je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé » (Jn 6, 38) ? Cette divine volonté, nous le savons, c’est l’amour de Dieu et du prochain. Quant à la manière d’aimer, elle est consignée dans les textes sacrés, la Parole de Dieu : « Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui » (Jn 14, 23). Une manière infaillible de renoncer à sa volonté propre en faveur de celle du Père céleste est de tout accueillir comme venant de Lui : événements favorables comme circonstances adverses, santé et maladie, personnes bienveillantes comme hostiles… considérer tout ce qui nous arrive comme un moyen de transformer les choses les plus banales de la vie courante en opportunité de salut pour les autres et nous-mêmes. Nos capacités diminuent-elles en raison de la maladie et / ou de l’âge ? Le temps est alors venu pour nous d’accepter et d’entrer dans l’offrande de la souffrance de se voir diminués pour le salut des autres à l’exemple de l’apôtre Paul : « je trouve ma joie dans les souffrances que j'endure pour vous, et je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l'Église » (Col 1, 24).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je renonce à ma volonté propre par amour de mon Père céleste. J’entre ainsi dans la famille des enfants du Père,  Jésus devient mon frère par adoption. 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article