Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour

 

 

Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour

 

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés. Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit. Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

           
Première lettre de Jean 4,7-16.

 

 

La seule connaissance de Dieu qui importe est de savoir qu’Il est Amour. Tout le reste en découle. Nous avons été créés à son image (Gn 1, 27), donc appelés à l’existence pour aimer et capables d’amour et de pardon (il n’y a pas d’amour sans pardon). L’amour vient de Dieu. Dieu est la source de l’amour. L’amour s’accueille avant de se redonner. Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés (le premier). Qui s’éloigne de Dieu et ignore ses préceptes d’amour, atrophie sa capacité à aimer. « Je suis la vigne, vous êtes les sarments: celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là portera du fruit en abondance car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, il se dessèche » (Jn 15, 5-6). Dieu répand son amour dans nos cœurs non pour que nous en jouissions égoïstement comme des consommateurs mais pour que nous redistribuions cet amour autour de nous : puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Quand nous aimons, nous manifestons Dieu au monde : Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de demeurer dans l’amour afin de demeurer en Dieu et que Dieu demeure en moi. Je demande dans la prière à avoir part à son Esprit qui me rend capable d’aimer comme Il l’attend de moi. Je reconnais l’amour que Dieu a pour moi, et j’y crois. Cela me rend capable de dépasser mes instincts égoïstes et d’aimer en vérité. 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article