Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le Royaume comparable à un filet jeté dans la mer

 

Le Royaume comparable à un filet jeté dans la mer

 

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : «Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. » « Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ». Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. » Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là.

                                                      
Matthieu 13, 47-53

 

 

La mer c’est le monde. Cette mer produit toutes sortes de poissons. De même, notre monde est-il le lieu de croissance du bon et du mauvais. Certains voudraient nous laisser croire même que le monde constitue un milieu plus propice au développement du mal que du bien. Parce que Dieu dans sa bonté patiente laisse pousser ensemble l’ivraie et le bon grain (Mt 13, 24-30), ils prennent cette bonté pour de la faiblesse et s’imaginent pouvoir défier impunément les préceptes d’amour du Seigneur, ils gaspillent le temps de grâce mis à leur disposition pour revenir vers leur Créateur et adopter une conduite conforme à sa volonté d’amour. À ceux-là, Jésus dit que ceux qui ne se seront pas entraînés à aimer en cette vie, la présence de l’Amour sera comme un feu dévorant, une cause de tourments, ce même Amour qui sera source de réconfort pour ceux qui se seront efforcés d’en être transparents telle une vitre pour le soleil. Ainsi, justes et méchants, êtres aimants et ceux qui se seront refusés à l’amour connaîtront-ils une fin bien différente.

 

Une façon de combattre le terrorisme, l’antidote à la morosité et à la haine qu’il veut incruster dans les cœurs, consiste à s’émerveiller du beau et du bon dans la nature humaine, à mettre en évidence les talents cachés, à parler des bonnes choses que nous avons vues chez les autres et à rendre grâces au Seigneur. On parle beaucoup du mal et trop peu du bien, surtout les médias pour qui les mauvaises nouvelles rapportent plus que les bonnes. Inversons la tendance et célébrons la beauté et la bonté !

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’émerveille de la beauté et la bonté que je vois chez les autres et dans leurs œuvres. J’y vois les signes de la bonté et la beauté du Seigneur qui s’exprime à travers eux. Je réitère ma foi dans le Seigneur et de ce que sa bonté triomphera sur le mal.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article