Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Malheureuse es-tu Corazine ! … Bethsaïde ! …

 

 

Malheureuse es-tu Corazine ! … Bethsaïde ! …

 

En ce temps-là, Jésus se mit à faire des reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties : « Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, ces villes, autrefois, se seraient converties sous le sac et la cendre. Aussi, je vous le déclare : au jour du Jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous. Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu’au ciel ? Non, tu descendras jusqu’au séjour des morts ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, cette ville serait encore là aujourd’hui. Aussi, je vous le déclare : au jour du Jugement, le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi. »

                                                      
Matthieu 11, 20-24

 

 

Jésus plaint non pas les démunis mais les bien nantis tant matériellement, «Malheur à vous les riches » (Lc 6, 24), « Malheur à vous qui êtes repus » (Lc 6, 25),  qu’émotionnellement, « Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous! » (Lc 6,26) ou encore spirituellement : « Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites » (Mt 23, 13). Ici encore, il plaint les habitants des villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles. Pourquoi donc ? Notre responsabilité est proportionnelle aux dons et grâces que nous avons reçus du Seigneur. Les miracles sont des signes qui nous sont donnés pour susciter et fortifier notre foi et nous inciter à adopter une conduite conforme à cette foi, à aimer davantage Dieu et le prochain. Si nous sommes bénéficiaires ou témoins des merveilles accomplies par le Seigneur sans que cela ne produise l’influence espérée sur nous, grande sera notre responsabilité au jour du Jugement. Il nous sera pareillement demandé de rendre compte de l’usage des biens matériels et spirituels confiés, à savoir si nous les avons mis au service du plus grand nombre ou si, pour notre plus grand malheur, nous en avons joui égoïstement, si nous avons thésaurisés pour nous-mêmes (Lc 12, 21).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je demande à l’Esprit Saint d’ouvrir mon cœur aux merveilles accomplies par le Seigneur pour moi à commencer par le don de la vie. Ces merveilles, je Lui en rend grâces mais surtout j’adopte une conduite de vie conforme à ce qu’en espère le Donateur, notamment en en faisant bénéficier le plus grand nombre en les partageant avec mon prochain, pour que nous parvenions tous ensemble au salut éternel.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article