Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Nous portons un trésor comme dans des vases d'argile

 

 

Nous portons un trésor comme dans des vases d'argile

 

Frères, nous portons un trésor comme dans des vases d'argile ; ainsi, on voit bien que cette puissance extraordinaire appartient à Dieu et ne vient pas de nous. En toute circonstance, nous sommes dans la détresse, mais sans être angoissés ; nous sommes déconcertés, mais non désemparés ; nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés ; terrassés, mais non pas anéantis. Toujours nous portons, dans notre corps, la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre corps. En effet, nous, les vivants, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre condition charnelle vouée à la mort. Ainsi la mort fait son œuvre en nous, et la vie en vous. L’Écriture dit : “J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé.” Et nous aussi, qui avons le même esprit de foi, nous croyons, et c’est pourquoi nous parlons. Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, et il nous placera près de lui avec vous. Et tout cela, c’est pour vous, afin que la grâce, plus largement répandue dans un plus grand nombre, fasse abonder l’action de grâce pour la gloire de Dieu.

                                                      
Deuxième lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 4,7-15.

 

 

Ce trésor, c’est le Seigneur, c’est son Esprit. Les vases d’argile, ce sont nos natures limitées, nos corps corruptibles et exposés à la maladie, notre nature pécheresse et encline à l’égoïsme. Certains arguent que Dieu n’existe pas parce que les croyants ne sont apparemment pas différents des autres. Et ils ne le sont pas ! Ils demeurent exposés à la maladie, au péché et à la mort. Dieu, par son Esprit, peut réaliser des choses extraordinaires à travers eux, leur inspirer une grande sagesse, ils n’en demeurent pas moins des natures faillibles. La faiblesse du messager plutôt que semer le doute, devrait inciter à rendre toute la gloire à Dieu pour ce qui émane de bien et bon à travers nos viles natures : ainsi, on voit bien que cette puissance extraordinaire appartient à Dieu et ne vient pas de nous.

 

Nous, les vivants, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre condition charnelle vouée à la mort. Ainsi la mort fait son œuvre en nous, et la vie en vous. L’existence de celui qui aime et désire servir le Seigneur ne se préoccupe d’une seule chose : le salut du plus grand nombre, de faire bénéficier le plus grand nombre du trésor qui l’habite.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je rends grâce à Dieu de se manifester à moi en dépit de la faiblesse des messagers qu’Il se choisit et, malgré mes propres défauts, de moi aux autres. Comme Paul je ne m’afflige pas de ma faiblesse car « lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort » (2 Co 12, 10).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article