Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait

 

 

Tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait

 

En ce temps-là, comme tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait, Jésus dit à ses disciples : « Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. » Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu’ils n’en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger sur cette parole.

 

Luc 9, 43-45

 

 

Même si Jésus réalise de belles et grandes choses, dit des paroles admirables de sagesse, il a conscience du caractère éphémère de la gloire qui vient des hommes ainsi que de sa mission qui est de révéler le Père et son amour incommensurable pour nous, un amour qui ira pour le Père jusqu’à sacrifier le Fils, son unique, et pour le Fils de se soumettre à la volonté du Père jusqu’à la mort et à la mort sur une croix ! (Rm 2, 8). Tout ce qu’il accomplit et suscite l’admiration, Jésus sait que ce sont là des signes et que le plus grand de ces signes, celui qui sera le plus digne d’admiration, sera qu’il se laisse mettre à mort par amour de son Père et pour nous. Tel n’est cependant pas le langage du monde ! À preuve : les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu’ils n’en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger sur cette parole. Jésus a beau avoir affirmé que « sa royauté n’est pas de ce monde » (Jn 18, 36), les disciples n’en gardaient pas moins toujours espoir d’une domination en ce monde, même au-delà de la mort de celui en qui ils avaient mis leur foi alors que ressuscité ils l’interrogent : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël? » (Ac 1, 6).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je réalise que ce que je fais de bon et de bien me vient de Dieu pour être manifestation de son amour envers le genre humain, et qu’aussi admirables soient les signes que le Seigneur accomplit à travers moi, cela ne m’entrouvrira  même pas les portes du salut : « Beaucoup me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé? En ton nom que nous avons chassé les démons? En ton nom que nous avons fait bien des miracles? Alors je leur dirai en face: Jamais je ne vous ai connus; écartez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité » (Mt 7, 22-23). Je mets mon espérance de salut uniquement en l’amour miséricordieux de Dieu, un amour dont le signe le plus éclatant est celui de la croix par laquelle Jésus a payé de sa vie le seul prix capable de nous donner accès au Royaume éternel, un Amour que j’accueille et que je redistribue en m’efforçant d’en être le plus transparent possible.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article