Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !” Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. » Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ? Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !” Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Luc 15, 1-10

 

Jusqu’à quel point Dieu souhaite-t-il voir chaque âme parvenir au salut éternel en vue duquel Il l’a appelée à l’existence ? Chaque victoire de l’Amour, alors qu’un personne décide d’abandonner sa conduite égoïste pour joindre les rangs de ceux qui accueillent et répandent l’amour de Dieu, est célébrée dans le ciel où il y a explosion de joie. Les gestes et les paroles de Jésus, venu accomplir la Loi et les Prophètes (Mt 5, 17), reprennent le désir du Père manifesté à Ézéchiel : « Par ma vie, oracle du Seigneur Yahvé, je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais à la conversion du méchant qui change de conduite pour avoir la vie. Convertissez-vous, revenez de votre voie mauvaise. Pourquoi mourir, maison d'Israël? » (Ez 33, 11).  Conséquemment, quiconque se réclame du Christ se doit, non par de juger et de condamner les pécheurs, ceux qui se refusent encore à l’Amour, mais d’intercéder pour eux afin de maintenir allumée la flamme vacillante de leur espérance de salut, au premier chef, ceux qui se montrent hostiles à notre égard : « Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (lc 23, 33).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

« Soyez saints, car moi, Yahvé votre Dieu, je suis saint » (Lv 19, 2). Cette sainteté, cet amour infini de Dieu, a un nom : Miséricorde. C’est cette Miséricorde que je suis appelé à manifester en paroles et en actes à la suite de Jésus : « Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5, 7). Chaque fois que je suis tenté de condamner, je me remémore l’attitude et les paroles bienveillantes de Jésus à l’intention des pécheurs et l’obligation qui est mienne, en tant que croyant, de chercher à l’imiter.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article