Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je ne demanderai pas de signe

En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c'est-à-dire : Dieu avec nous). » De crème et de miel il se nourrira, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien. Avant que cet enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, la terre dont les deux rois te font trembler sera laissée à l’abandon.

Isaïe 7, 10-16

 

Admirons combien grande est la foi d’Acaz. Même si le Seigneur propose à Acaz de Lui demander un signe, ce dernier décline son offre : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Comme toujours, le Seigneur ne laisse pas sans récompense celui qui met toute sa foi en Lui. Le Seigneur par l’entremise d’Isaïe fait une annonce incroyable, celle de l’éventuelle venue du Messie : « C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c'est-à-dire : Dieu avec nous). », Dieu qui se rendra présent de façon tangible au monde en revêtant la chair.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je demande quotidiennement au Seigneur d’augmenter en moi le don de la foi. Je m’abstiens de demander des signes au Seigneur, signes qui, lorsqu’ils font l’objet d’une demande, sont concrètement des manifestations d’incrédulité. D’ailleurs aux Pharisiens et Sadduccéens qui lui demandaient un signe, Jésus leur répond qu’il ne leur sera donné d’autre signe qu’un non-signe, celui de l’anéantissement, la mort qui gardera prisonnier le Fils de Dieu pendant trois jours, le signe de Jonas (Mt 16, 1-4).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article