Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Un Dieu de tendresse et d’une fidélité indéfectible

Crie de joie, femme stérile, toi qui n’as pas enfanté ; jubile, éclate en cris de joie, toi qui n’as pas connu les douleurs ! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux que les fils de l’épouse, – dit le Seigneur. Élargis l’espace de ta tente, déploie sans hésiter la toile de ta demeure, allonge tes cordages, renforce tes piquets ! Car tu vas te répandre au nord et au midi. Ta descendance dépossédera les nations, elle peuplera des villes désertées. Ne crains pas, tu ne connaîtras plus la honte ; ne tiens pas compte des outrages, tu n’auras plus à rougir, tu oublieras la honte de ta jeunesse, tu ne te rappelleras plus le déshonneur de ton veuvage. Car ton époux, c’est Celui qui t’a faite, son nom est « Le Seigneur de l’univers ». Ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël, il s’appelle « Dieu de toute la terre ». Oui, comme une femme abandonnée, accablée, le Seigneur te rappelle. Est-ce que l’on rejette la femme de sa jeunesse ? – dit ton Dieu. Un court instant, je t’avais abandonnée, mais dans ma grande tendresse, je te ramènerai. Quand ma colère a débordé, un instant, je t’avais caché ma face. Mais dans mon éternelle fidélité, je te montre ma tendresse, – dit le Seigneur, ton rédempteur. Je ferai comme au temps de Noé, quand j’ai juré que les eaux ne submergeraient plus la terre : de même, je jure de ne plus m’irriter contre toi, et de ne plus te menacer. Même si les montagnes s’écartaient, si les collines s’ébranlaient, ma fidélité ne s’écarterait pas de toi, mon alliance de paix ne serait pas ébranlée, – dit le Seigneur, qui te montre sa tendresse.

Isaïe 54, 1-10

 

Dieu est Amour (1 Jn 4, 8). Un Amour qui est fidélité et tendresse. Fidélité car il ne repose pas sur la capacité du récipiendaire à retourner l’ascenseur et à rendre amour pour amour. Étant don gratuit sans attente de retour, rien ne saurait détourner cet amour de son objet. De là l’importance pour Dieu, et de l’Église qui s’en fait le porte-parole, de l’indissolubilité du mariage en tant que vocation pour les époux à manifester de manière visible l’amour de Dieu, un amour dont une des principales caractéristiques est la fidélité, la pérennité, en dépit des obstacles qui peuvent se dresser sur son chemin. Un amour qui est également tendresse, délicatesse, car infiniment respectueux de son objet et de la liberté de ce dernier. L’amour véritable propose, jamais ne s’impose ou cherche à brusquer celui qui en est l’objet. Enfin, l’amour véritable, l’amour de Dieu est pardon, car il ne saurait y avoir de fidélité ou de liberté de l’être aimé sans pardon. C’est pourquoi Dieu se présente à Isaïe comme le Seigneur ton rédempteur.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Appelé en tant que chrétien à manifester à travers moi l’amour de Dieu au monde, je m’efforce de conserver mon amour à ceux qui ne me le rendent pas, pardonnant au besoin. Quand j’épanche le « besoin » d’aimer qui m’anime, je le fais avec délicatesse, de façon à ne pas m’impose, et mon amour avec moi, aux bénéficiaires visés.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article