Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

À moins de naître de l’eau et de l’Esprit

 

Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui. » Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu. » Nicodème lui répliqua : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? » Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. »

 

Jean 3, 1-8

 

 

Que veut dire Jésus par naître de l’eau ? Le sens le plus évident est celui du baptême dont l’eau nous lave du péché (des origines) pour ouvrir notre cœur aux réalités spirituelles et à l’action de l’Esprit Saint. Cette eau, c’est également l’eau sortie du côté du Christ crucifié lorsque le soldat lui perça le côté avec sa lance (Jn 19, 34), l’eau de la miséricorde qui donne à tout homme la possibilité de participer aux mérites procurés par son sacrifice, ce qui a permis aux pères conciliaires d’affirmer dans Lumen Gentium que le salut est accessible à tous :

 

Quant à ceux qui cherchent le Dieu inconnu sous les ombres et les figures, Dieu lui-même n'est pas loin d'eux non plus, puisqu'il donne à tous la vie, le souffle et toutes choses (cf. Act. 17, 25-28), et que le Sauveur veut le salut de tous les hommes (cf. I Tim. 2, 4). En effet ceux qui, sans faute de leur part, ignorent l'Évangile du Christ et son Église et cependant cherchent Dieu d'un cœur sincère et qui, sous l'influence de la grâce, s'efforcent d'accomplir dans leurs actes sa volonté qu'ils connaissent par les injonctions de leur conscience, ceux-là aussi peuvent obtenir le salut éternel (19). Et la divine Providence ne refuse pas les secours nécessaires au salut à ceux qui ne sont pas encore parvenus, sans qu'il y ait de leur faute, à la connaissance claire de Dieu et s'efforcent, avec l'aide de la grâce divine, de mener une vie droite. (LG 16)

 

Pour ce qui est de naître de l’Esprit, c’est s’ouvrir aux communications de la volonté divine qu’Il dépose dans notre cœur dans ce que Lumen Gentium appelle les injonctions de la conscience, volonté qui est celle du double commandement de l’amour, amour de Dieu et du prochain. Cet Esprit ne s’arrête pas à mettre en nous le désir du bien, il nous donne les moyens de l’accomplir en nous communiquant la grâce divine qui nous procure la force de mener une vie droite.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’accueille la Miséricorde de Dieu rendue accessible à tout homme par le côté ouvert du Christ crucifié, je me mets à l’écoute de son Esprit qui m’incline à me montrer miséricordieux envers les autres, comme Dieu, le premier, s’est montré miséricordieux envers moi.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article