Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Attendre l'heure de Dieu

Cher Théophile, dans mon premier livre, j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné, depuis le moment où il commença, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis. C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ; il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu et leur a parlé du royaume de Dieu. Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux, il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père. Il déclara : « Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours. » Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? » Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux. Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

Livre des Actes des Apôtres 1,1-11.

 

Si nous agissons de notre propre initiative, nous peinons en vain. En dépit de l’ordre reçu de Jésus lui-même avant de repartir vers les Père, « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé » (Mt 28, 19), les disciples ont dû patienter avant de se mettre à l’œuvre ainsi qu’Il le leur a également commandé : il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père … « Cette promesse… c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours. » Les apôtres ont reçu une force quand le Saint Esprit est venu sur eux et, dès lors, ce n’était plus eux qui agissaient mais Dieu en eux, à travers eux. Ce temps d’attente n’est pas unique aux disciples du début. L’apôtre Paul a dû lui aussi patienter après sa conversion sur le chemin de Damas avant de partir en mission. Ce temps d’attente est nécessaire pour se préparer à accueillir l’Esprit Saint en nos cœurs, à se vider de nous-mêmes, de nos visions trop humaines, pour se soumettre entièrement à la divine Volonté.                                                                  

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

J’attends patiemment l’heure de Dieu, sollicitant par la prière l’action de l’Esprit Saint en moi et m’y disposant par l’abandon de ma volonté propre, de mes projets trop humains.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article