Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Garder les commandements pour demeurer dans l’Amour

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. »

Jean 15, 9-11

 

L’amour que Dieu recherche de nous n’est pas que sentimentalité ou paroles, il se valide dans les faits par une conduite conforme aux commandements qu’Il nous a donnés. L’amour est éthique ou n’est pas. Mieux encore, Jésus est revenu relever la barre en disant qu’il nous fallait en faire encore plus que la Loi, les préceptes qui la forment ne constituant que les exigences minimales de l’amour. La mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure (Augustin d’Hippone). Quand nous commençons à compter ce que nous investissons dans une relation et ce que nous en retirons, nous nous retrouvons impliqués dans une relation intéressée, commerciale, qui a bien peu à voir avec l’amour. Le seul conseil que je donne aux jeunes qui veulent s’engager dans le mariage est de s’abstenir de commencer à mesurer ce que l’un et l’autre contribue dans la relation sous peine de voir cette dernière se dégrader. Cela ne signifie pas pour autant qu’il ne doive pas y avoir un partage équitable des tâches, sans lequel il n’y a pas non plus d’amour, mais d’éviter d’entrer dans les détails, le diable étant dans les détails comme l’exprime si bien l’expression qui nous vient de Nietzsche.                                                                       

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je marche dans les pas de Jésus, demeurant dans son amour en m’efforçant de garder ses commandements comme Lui-même a gardé les commandements de son Père et est demeuré dans son amour. Si je mets ma joie dans la joie des autres ainsi que m’y incite l’Amour, ma joie sera parfaite, rien ne viendra la troubler car rien ne peut m’empêcher de contribuer au bonheur des autres et qu’il n’y a pas de limite autre que la réceptivité du bénéficiaire à ce que nous pouvons donner. Je ne me soucie pas de ce qu’il m’en coûte pour me conformer à la volonté d’amour du Père et pour accomplir les bonnes actions qu’Il m’inspire par son Esprit Saint, confiant et conscient qu’Il m’a donné et me donnera toujours plus que je ne pourrai le Lui rendre, son amour étant infini, le mien étant limité par ma condition de créature.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article