Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

J’ai manifesté ton nom aux hommes

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi.»

Jean 17, 1-11

 

Loin d’être une désignation conventionnelle, le nom exprime pour les anciens le rôle d’un être dans l’univers. (Vocabulaire de théologie biblique, Cerf, Paris, 1977).

Ce Nom que Jésus est venu manifester aux hommes est Père, mieux encore Abba (Mc 14, 36), papa. Notre perception de Dieu a depuis lors grandement changé. D’impersonnel, d’étranger à nous-mêmes parce que nous dépassant totalement, il est devenu intime à chacun de nous. De juge implacable, il est maintenant connu comme Miséricorde. De dominant, Il s’est révélé Serviteur, agissant en tout pour notre bien, le plus grand bien étant notre salut pour l’éternité.                                         

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je médite sur cette question de Jésus : « Pour vous, qui suis-je ? » (Lc 9, 20). Quelle image me fais-je de Dieu ? Cette image est-elle conforme à ce que Jésus est venu nous révéler ? Mon comportement est-il celui d’un fils face à Celui que Jésus a fait connaître comme Père ? Si j’ai une vision déformée de Dieu (peut-être en raison des faiblesses de mon père selon la chair), je demande à l’Esprit Saint de me faire connaître Celui qui est la source de toute paternité au ciel et sur la terre (Ép 3, 15) tel qu’Il est réellement, à savoir Amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article