Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Au jour du salut je t’ai secouru… le voici maintenant

Frères, en tant que coopérateurs de Dieu, nous vous exhortons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de lui. Car il dit dans l’Écriture : ‘Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru.’ Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut. Pour que notre ministère ne soit pas exposé à la critique, nous veillons à ne choquer personne en rien. Au contraire, en tout, nous nous recommandons nous-mêmes comme des ministres de Dieu : par beaucoup d’endurance, dans les détresses, les difficultés, les angoisses, les coups, la prison, les émeutes, les fatigues, le manque de sommeil et de nourriture, par la chasteté, la connaissance, la patience et la bonté, la sainteté de l’esprit et la sincérité de l’amour, par une parole de vérité, par une puissance qui vient de Dieu ; nous nous présentons avec les armes de la justice pour l’attaque et la défense, dans la gloire et le mépris, dans la mauvaise et la bonne réputation. On nous traite d’imposteurs, et nous disons la vérité ; on nous prend pour des inconnus, et nous sommes très connus ; on nous croit mourants, et nous sommes bien vivants ; on nous punit, et nous ne sommes pas mis à mort ; on nous croit tristes, et nous sommes toujours joyeux ; pauvres, et nous faisons tant de riches ; démunis de tout, et nous possédons tout.

Deuxième lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 6, 1-10

 

Cette semaine j’ai fait l’expérience de la Providence du Seigneur. Jeudi dernier, j’ai connu une journée de travail misérable. J’aime mon travail qui me permet de venir en aide aux autres. Cependant, cette journée-là tout a mal fonctionné si bien qu’à 16 heures, bien que n’ayant pas pris de pause en neuf heures de labeur (même pour manger !), j’était rendu, en termes de résultats concrets, là où je me trouve habituellement vers 10 heures le matin. Inutile de dire que j’étais fatigué et abattu. C’est alors que le Seigneur m’a montré sa sollicitude par l’entremise de mes voisins. Alors que nous partageons à quelques reprises des aliments frais pendant l’année, l’un et l’autre m’ont fait un cadeau dans l’espace de quelques minutes, dès mon arrivée à la maison. L’un de ces présents était même congelé, ce qui ne laissait aucun doute que ce voisin avait été « poussé » à me faire une faveur à ce moment spécifique. Cela a été une source de réconfort et de joie pour moi qui ai vu dans cet événement la réalisation de la Parole : ‘Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru.’ Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je demeure attentif à la sollicitude de la Providence du Seigneur pour moi. Quand elle se manifeste de façon tangible, je reconnais être choyé par le Seigneur et j’entre en louanges et en action de grâces pour sa tendresse et sa bonté à mon égard.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article