Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Émissaires du Christ

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera. Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste. Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. » Lorsque Jésus eut terminé les instructions qu’il donnait à ses douze disciples, il partit de là pour enseigner et proclamer la Parole dans les villes du pays.

 

Matthieu 10, 34-42; 11,1.

 

 

Quand nous nous retrouvons en situation de besoin, nous devenons les émissaires du Christ qui, à travers nos manques et nos faiblesses, interpelle les autres, les invite à se laisser toucher par notre nécessité et à donner généreusement, à aimer. Si le donateur accomplit la volonté de Dieu en venant à notre aide, il n’est pas moins important pour nous d’accepter avec joie l’aide offerte car aimer ce n’est pas seulement donner mais aussi recevoir. Le meilleur exemple que l’accueil du don constitue un geste d’amour nous vient des parents qui reçoivent avec joie les dessins de leurs jeunes enfants, dessins qui, bien que n’ayant  rien d’œuvres d’art, se retrouvent bien en vue dans le domicile familial ou au lieu de travail. Qui refuse le secours offert manque à son devoir d’émissaire de Dieu.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’aime, donc je donne à ceux dont le besoin m’interpelle. J’aime, donc  j’accueille l’amour qui m’est offert par Dieu ou par l’intermédiaire de ses fiduciaires humains. Je donne parce que j’ai reçu et continue de recevoir de Dieu et des autres. Je reçois pour redonner au suivant. Je donne pour me disposer à recevoir davantage. Plus je donne, plus je reçois. Plus je reçois, plus je donne. Dans ce double processus de don et d’accueil, je porte le fruit de l’amour que le Père céleste attend de moi.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article