Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Soyez candides comme les colombes

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes. Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. » Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra. »

 

Matthieu 10, 16-23

 

 

Que veut dire Jésus quand il nous demande d’être candides comme des colombes ? Pour comprendre cette requête, il faut la placer dans son contexte : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. » Un monde sans Dieu constitue une jungle où domine la loi des plus forts, les loups, où l’homme en recherche de la satisfaction égoïste de ses passions devient un prédateur. Face aux forts de ce monde, les croyants, dont l’objectif de vie réside dans le don d’eux-mêmes par amour, apparaissent comme des proies faciles, sans défense, les brebis. Jésus recommande la prudence à ses disciples, à ceux qui veulent le suivre et qui sont appelés à évoluer dans un environnement hostile. Cette prudence est de mise pour ne pas entrer en tentation, se laisser séduire par un mode de vie contraire aux valeurs évangéliques. On comprend facilement comment la prudence constitue un moyen de défense mais qu’en est-il de la candeur ? La candeur dont il est question est celle des enfants dont Jésus dit que le Royaume des cieux appartient à ceux qui leur ressemblent (Mc 10, 14). Ces enfants mettent toute leur confiance, non en eux-mêmes, mais dans leur Père. Ils agissent en toute simplicité, n’ayant d’autre but que de plaire à ce Père. Cette simplicité désarme ceux qui leurs sont hostiles et ne trouvent pas d’emprise en eux pour les confondre. Quant au soutien de ce Père, Jésus nous donne l’assurance qu’il ne nous fera pas défaut : ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je mets toute ma confiance en mon Père céleste auquel je cherche à ressembler en étant transparent de son amour. Je Lui confie mes faiblesses et mes soucis.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article