Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ils étaient profondément choqués à son sujet

 

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. » Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi.

 

Matthieu 13, 54-58

 

 

Aussi bien, frères, considérez votre appel: il n'y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de gens bien nés. Mais ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort; ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l'on méprise, voilà ce que Dieu a choisi; ce qui n'est pas, pour réduire à rien ce qui est » (1 Co 1, 26-28). L’Amour se propose mais jamais ne s’impose. L’humain, en raison du péché des origines, est enclin à s’engager dans des relations de pouvoir, de dominant à dominé ou vice versa : « Ton mari dominera sur toi » (Gn 3, 16). Le péché nous détourne de l’Amour et corrompt les relations entre personnes. L’Amour véritable vient-il à se présenter sous les traits de la vulnérabilité, celle d’un enfant né dans une étable ou par personnes interposées, les prophètes, que les mondains le méprisent et son choqués à son sujet parce qu’il refuse d’entrer dans le schéma de pensée dominant-dominé si fortement ancré en eux en raison de leur péché.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’évite d’entrer dans des relations de pouvoir avec les autres. C’est LA manière d’être dans le monde sans être du monde (Jn 17, 14-18), c’est LA manière d’aimer dans toute sa délicatesse. Au plan spirituel, si je souhaite que le plus grand nombre accède au salut éternel, je n’impose pas pour autant aux autres la voie dans laquelle je me suis engagé, ce qui ne m’empêche pas de leur proposer des façons différentes d’agir et de penser conformes à l’Amour, ce qui m’est « une nécessité qui m’incombe » (1 Co 9, 16).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article