Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L’importance (le devoir) de ne pas scandaliser

 

En ce temps-là, comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée, il leur dit : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés. Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? » Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ? De leurs fils, ou des autres personnes ? » Pierre lui répondit : « Des autres. » Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres. Mais, pour ne pas scandaliser les gens, va donc jusqu’à la mer, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

 

Matthieu 17, 22-27

 

 

Commettre le mal ou ne pas accomplir le bien à notre portée est une chose, scandaliser les gens par nos actions, notre inaction ou encore nos paroles aggrave grandement notre responsabilité envers nos frères et Dieu. C’est Jésus lui-même qui le dit : « Il est impossible que les scandales n'arrivent pas, mais malheur à celui par qui ils arrivent! Mieux vaudrait pour lui se voir passer autour du cou une pierre à moudre et être jeté à la mer que de scandaliser un seul de ces petits. » (Lc 17, 1-2). Les paroles du pape François se situent en continuité avec la pensée de Jésus lorsqu’il a condamné le « lobby gay » mais non les homosexuels dans une conférence de presse donnée dans l’avion qui le ramenait de Rio à Rome dans la nuit du 28 au 29 juillet 2013 : « Le problème n'est pas d'avoir cette tendance, c'est de faire du lobbying. C'est le problème le plus grave selon moi. Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger? »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Plus que le mal que je fais ou le bien que je ne fais pas, je me garde de scandaliser les autres, de les entraîner à ma suite par mon mauvais exemple ou par mes paroles. Je médite les paroles de l’apôtre Paul : « Prenez garde que cette liberté dont vous usez ne devienne pour les faibles occasions de chute… En péchant ainsi contre vos frères, en blessant leur conscience, qui est faible, c'est contre le Christ que vous péchez » (1 Co 8, 9.12).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article