Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Faites mourir en vous cette soif de posséder

 

Frères, si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre. En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire. Faites donc mourir en vous ce qui n’appartient qu’à la terre : débauche, impureté, passion, désir mauvais, et cette soif de posséder, qui est une idolâtrie. Voilà ce qui provoque la colère de Dieu contre ceux qui lui désobéissent, voilà quelle était votre conduite autrefois lorsque, vous aussi, vous viviez dans ces désordres. Mais maintenant, vous aussi, débarrassez-vous de tout cela : colère, emportement, méchanceté, insultes, propos grossiers sortis de votre bouche. Plus de mensonge entre vous : vous vous êtes débarrassés de l’homme ancien qui était en vous et de ses façons d’agir, et vous vous êtes revêtus de l’homme nouveau qui, pour se conformer à l’image de son Créateur, se renouvelle sans cesse en vue de la pleine connaissance. Ainsi, il n’y a plus le païen et le Juif, le circoncis et l’incirconcis, il n’y a plus le barbare ou le primitif, l’esclave et l’homme libre ; mais il y a le Christ : il est tout, et en tous.

 

Lettre de Paul aux Colossiens 3, 1-11

 

 

Paul dénonce la soif de posséder la qualifiant d’idolâtrie. Qu’est-ce qu’une idole ? Image représentant une divinité et qu’on adore comme si elle était la divinité elle-même. (Dictionnaire le Petit Robert). Si nos contemporains n’adorent plus des statues comme dans les temps anciens, ils entretiennent en revanche la plus haute estime envers l’argent pour lequel ils sont prêts à sacrifier beaucoup pour en accumuler davantage, dans lequel ils mettent leur confiance, cet argent au sujet duquel Jésus a pourtant dit : « Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent » (Lc 16, 13). La soif de posséder tire son origine du désir de l’Infini, de Dieu, gravé dans nos cœurs. Cette soif inextinguible ne trouvera satisfaction que lorsque, en vertu de la miséricorde divine et les mérites du Christ crucifié, nous serons admis à vivre en présence de Dieu à jamais. Entretemps, chercher à la satisfaire dans ce qui est fini, dans ce qui se voit, constitue un geste similaire à chercher à étancher sa soif en buvant de l’eau de mer : plus on en boit, plus on a soif. Pire encore, ayant atteint la capacité de la planète à soutenir la vie humaine, ce que nous accumulons ou que nous surconsommons, nous l’enlevons à d’autres de nos contemporains et / ou aux générations futures, manquant par là gravement à la charité.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je mets ma confiance en Dieu seul. Je considère les biens matériels et l’argent pour ce qu’ils sont : des moyens et non une fin. Je cherche à vivre modestement, restreignant volontairement l’usage que je fais des biens matériels pour ne pas en priver d’autres. Je partage tant les biens matériels que spirituels mis à ma disposition.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article