Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le devoir de la correction fraternelle

 

La parole du Seigneur me fut adressée : « Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part. Si je dis au méchant : “Tu vas mourir”, et que tu ne l’avertis pas, si tu ne lui dis pas d’abandonner sa conduite mauvaise, lui, le méchant, mourra de son péché, mais à toi, je demanderai compte de son sang. Au contraire, si tu avertis le méchant d’abandonner sa conduite, et qu’il ne s’en détourne pas, lui mourra de son péché, mais toi, tu auras sauvé ta vie. »

 

Livre d'Ézéchiel 33,7-9.

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain. Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel. Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux. En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

 

Matthieu 18, 15-20

 

 

Avertir celui qui commet le mal et lui dire d’abandonner sa conduite mauvaise n’est pas une option mais une obligation de l’Amour pour laquelle nous aurons à rendre compte si nous omettons de nous en acquitter. La correction fraternelle est œuvre de charité en conformité avec la volonté d’amour du Père céleste qui ne prend pas plaisir à la mort du méchant mais plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive (Éz 18, 23).

 

Jésus nous donne les modalités pour que la correction se fasse selon les règles de la charité, le point le plus important consistant à éviter le plus possible d’ébruiter la chose. La seule raison de mettre d’autres personnes dans le coup est la recherche d’appuis supplémentaires afin de convaincre un frère récalcitrant d’amender sa conduite, le principal appui résidant sans aucun doute dans la prière commune d’intercession en faveur de ce frère, l’action commune garantissant la présence du Christ à nos côtés : « quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux ».

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je cherche à gagner le plus de personnes possible afin de les conduire à la vie éternelle conformément à la volonté d’Amour de mon Père céleste. J’évite de les condamner mais je les invite néanmoins à amender leur conduite en les informant de leurs manquements à l’amour, un amour qui constitue la seule exigence pour aspirer à la vie en Dieu.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article