Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le Fils de l’homme est maître du sabbat

 

Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs ; ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, après les avoir froissés dans leurs mains. Quelques pharisiens dirent alors : « Pourquoi faites-vous ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? » Jésus leur répondit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David un jour qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ? Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l’offrande, en mangea et en donna à ceux qui l’accompagnaient, alors que les prêtres seulement ont le droit d’en manger. » Il leur disait encore : « Le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

 

Luc 6, 1-5

 

 

Par cette déclaration, Jésus affirme sa divinité car le sabbat a été instauré par Dieu pour libérer l’homme de ses préoccupations quotidiennes, lui permettant ainsi d’entrer plus facilement en relation avec son Créateur, pour L’aimer et se laisser aimer par Lui. L’amour est vérité quant à notre nature car nous avons été créés pour aimer et être aimés, une vérité qui nous rend libres (Jn 8, 32). Ce n’est pas un hasard si Jésus prend David comme exemple car ce dernier est l’un de plus grands chantres de l’amour de Dieu dans l’Ancien Testament. Jésus nous montre David agir avec une grande liberté, la liberté de l’amour, la liberté des enfants de Dieu, une liberté qu’Augustin d’Hippone illustrera magnifiquement par son : « Aime et fais ce que tu veux ». À l’opposé, nous avons des pharisiens, des personnes qui comprennent mal leur rôle d’intermédiaires privilégiés entre Dieu et les hommes, pour imposer leur autorité et leurs vues aux autres, les détournant par là de l’amour qui constitue l’unique moyen d’entrer en relation avec Dieu. Cela leur a valu d’être décrits par Jésus comme liant de pesants fardeaux sur les épaules des gens (Mt 23, 4) et cette condamnation : « Malheureux êtes-vous, légistes, vous qui avez pris la clé de la connaissance: vous n'êtes pas entrés vous-mêmes, et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés » (Lc 11, 52) en les détournant de l’amour que Dieu attend d’eux en opposition à la soumission de l’esclavage.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je fais de l’Amour mon unique préoccupation.  Je me garde d’imposer mes vues aux autres sur les exigences de l’Amour si ce ne sont les grands principes énoncés par Jésus lui-même à savoir faire preuve de miséricorde, pardonner, venir en aide au prochain particulièrement les plus démunis…

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article