Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ne prenez pas pour modèle le monde présent

 

Je vous exhorte donc, frères, par la tendresse de Dieu, à lui présenter votre corps – votre personne tout entière –, en sacrifice vivant, saint, capable de plaire à Dieu : c’est là, pour vous, la juste manière de lui rendre un culte. Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.

 

Lettre de Paul aux Romains 12,1-2

 

En ce temps-là, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »

 

Matthieu 16, 21-27

 

 

Le chrétien rame à contre-courant. Alors que le monde récompense ceux qui établissent des relations de pouvoir, il cherche à établir des relations d’amour. Pendant que la publicité l’incite à modeler sa conduite sur les autres à coup de slogans tels « Tout le monde le fait, fais-le donc ! », il modèle sa conduite sur le Christ qui tout en étant dans le monde n’était pas du monde : « Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï le premier » (Jn 15, 18). Comme Jésus l’y invite, il se fait sa propre opinion, « Pour vous qui suis-je? » (Mt 16, 15), ou, plus précisément, se laisse instruire par l’Esprit Saint sur les pensées de Dieu : « Heureux es-tu, Simon fils de Jonas, car cette révélation t'est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux » (Mt 16, 17). Ce n’est pas là chose facile et les occasions de chute ne manquant pas. Aussi voit-on Pierre, immédiatement après avoir confessé la Seigneurie de Jésus, tomber dans le panneau et vouloir le préserver de subir les souffrances salvifiques de son sacrifice sur la croix car sa perception du Christ, à ce moment, était celle de tout le peuple élu à travers les siècles, à savoir un Messie glorieux. Il restait encore pour Pierre, à ce moment, beaucoup de chemin à parcourir pour comprendre que Dieu est Amour et que l’amour c’est se donner tout entier, jusqu’à donner sa vie pour ses amis (Jn 15, 13). Si nous voulons marcher à la suite de Jésus, il nous faut renoncer à nous-mêmes, perdre notre vie en nous mettant au service des autres, au service de l’Amour, un amour qui nous rend éligibles à la vie éternelle : qui perd sa vie à cause de moi la gardera.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prie l’Esprit Saint de transformer mon cœur comme l’a demandé et obtenu avant moi le roi Salomon : « Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal » (1 R 3, 9) afin de renouveler ma façon de penser pour discerner la volonté de Dieu, comme le dit l’apôtre Paul.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article